Logo

Un couple d’Yverdonnois prendra part à un «Pékin express» version suisse

24 août 2016 | Edition N°1813

Yverdon-les-Bains – Michaël Schnegg et Magali Wegmüller participeront à l’aventure «Schweiz Express», une course d’orientation inspirée de la célèbre émission française.

Michaël Schnegg et Magali Wegmüller. ©Carole Alkabes

Michaël Schnegg et Magali Wegmüller.

Lui est doctorant en sciences criminelles à l’Université de Lausanne. Elle est conseillère en clientèle dans un magasin de vêtements à Yverdon-les-Bains. Ensemble, ils forment l’équipe des M&M’s : Michaël Schnegg, 28 ans, et sa compagne, Magali Wegmüller, 27 ans, tous deux résidents de la Cité thermale, prendront part, dès demain et jusqu’à dimanche, à la sixième édition de l’aventure «Schweiz Express», la version suisse de la célèbre course d’orientation «Pékin Express».

Lieu de départ : inconnu, jusqu’au matin-même. Lieu d’arrivée : inconnu ; mais vraisemblablement à l’autre bout de la Suisse. Entre les deux : des centaines de kilomètres à parcourir à travers différents cantons, majoritairement en stop, sans natel ni GPS, avec pour seule aide vingt francs par équipe, une carte du pays et l’hospitalité des personnes rencontrées en chemin. Voici le défi hors du commun que relèveront les 25 tandems qui prendront part à cette aventure. «Il n’y aura aucun moyen de tricher. On sera fouillé au départ», souligne, souriante, l’Yverdonnoise. Et à son conjoint de lâcher : «Mais cela ne nous fait pas peur. On nous surnomme volontiers les chich-men : on aime l’aventure et sortir de notre zone de confort.»

Certes, nous sommes loin des traversées du désert, sauts en parachute et autres épreuves surhumaines qui ont fait la popularité de l’émission culte diffusée sur M6. Qu’importe, l’important est ailleurs pour ce couple habitué à jouer les globetrotters. «L’idée est vraiment de découvrir des régions méconnues en Suisse. Il y a tellement d’endroits fantastiques chez nous», lâchent, en choeur, les deux aventuriers qui se connaissent depuis plus de treize ans et qui jouissent d’une belle complicité qui leur sera sûrement utile sur le terrain.

Tout au long de l’aventure, entre deux balises à relier, le chemin sera parsemé de multiples épreuves sur lesquelles les concurrents devront se départager : énigmes culturelles, compétitions sportives et jeux culinaires, notamment. «Mais il n’y a pas d’animosité entre les participants. Au contraire, l’entraide mutuelle fait partie intégrante de l’aventure», souligne l’Yverdonnois. Avant d’ajouter, non sans humour : «Bien sûr, on est aussi là pour gagner.»

La nuit, les concurrents auront le choix entre dormir sous tente ou à la belle étoile, ou compter sur l’hospitalité des habitants qu’ils rencontreront sur la route. Pour le tandem de la Cité thermale, le choix est déjà fait : ils ne s’encombreront d’aucun abri. «Nous voyagerons légers, à l’arrache, relate Magali Wegmüller. On dit que les Suisses sont des gens fermés d’esprit. On a hâte de voir si c’est vrai !»

Les aventures et anecdotes du tandem yverdonnois seront à suivre sur www.schweiz-express.ch

 

Enregistrer

Simon Gabioud