Logo

«Amenez de la magie dans votre business!»

25 avril 2012

Enfant de Grandson et aujourd’hui magicien professionnel, Patrick Walter sort un DVD intitulé «Magic Business». Son but? Aider tout un chacun à surprendre clients et amis!

Patrick Walter, ou Magic Waltrick, sors un double DVD pour vous apprendre à supprendre.

«Et voilà, regardez, votre carte de visite est là!» Patrick Walter, ou Magic Waltrick, est un enfant du Nord vaudois, ayant passé son enfance entre Yverdon, Grandson et Mauborget. Magicien professionnel, il a décidé voici peu d’apporter son savoir à chaque personne intéressée à mettre un peu de magie dans ses affaires, voire simplement à impressionner un peu ses amis au café. «Tous mes amis me demandaient d’expliquer tel ou tel petit truc. J’ai donc décidé de sortir ce double DVD, dans lequel quelques petits tours faciles à réaliser sont détaillés.»

Ne craint-il pas de faire perdre un peu de mystère à son art? «Très bonne question à laquelle je réponds clairement non! J’irais même plus loin, en fait, je pense qu’il est important de susciter des vocations. Tout le monde a commencé un jour et il est clair que je ne dévoile pas les grands trucs, ce qui n’aurait aucun intérêt, mis à part de la curiosité. Et même… Vous savez, on a vu ces émissions à la télévision, lors desquelles un magicien masqué vient dévoiler les techniques. Au début, elles ont été très regardées, puis, très vite, de moins en moins. En fait, les gens ont besoin d’être émerveillés et j’ai pu constater à de multiples reprises que ce besoin, ou cette envie plutôt, prenait le pas sur tout le reste. En y réfléchissant bien, c’est même extraordinaire de se dire que la magie est un art qui a traversé les époques et qui fascine encore les gens. Pour répondre clairement à votre question, le but de ce DVD est d’aider les gens à marquer les personnes qu’ils ont en face d’eux au moyen de petits tours faciles à reproduire avec un peu d’entraînement. On ne parle pas de lévitation!»

Surprendre en quelques secondes

Le but est ainsi d’aider un entrepreneur à se faire remarquer à l’heure de l’échange des cartes de visite. Au moyen d’un petit tour vite appris, la carte de visite se retrouve là où on ne l’attend pas, et, forcément, elle reste gravée un peu plus longtemps dans les mémoires. «Lors d’un dîner d’affaires, il y a toujours un petit moment, entre le café et l’addition, où on ne sait pas trop quoi bien se dire. Ce n’est pas le moment de parler du contrat, peut-être, alors je propose quelques petites animations qui font leur effet, réalisable en dix secondes sans beaucoup de matériel.»

Pour les amateurs de carte, Magic Waltrick est capable de savoir exactement le jeu que vous tenez en main. Le résultat est extrêmement impressionnant, puisque le soussigné a tiré six cartes au hasard dans un jeu absolument non truqué… et que le magicien a su les deviner! «Je n’ose plus faire une partie de jass avec mon entourage. Si je gagne, ils me traitent de tricheur. Si je perds, ils me traitent d’imbécile! Il est là, le vrai drame du magicien, il ne peut plus jouer aux cartes avec ses amis!» T. Gn n

Le double DVD «Magic Business» est dans tous les magasins et également disponible sur le site de Magic Waltrick : www.illusion.ch au prix de 27 francs.

La Région Nord vaudois est heureuse d’en faire gagner six exemplaires à ses abonnés.

Répondez simplement à la question suivante par courrier électronique jusqu’au vendredi 27 avril à 23h59 à resultats(at)laregion.ch :

«Comment s’appelle le spectacle interactif de Magic Waltrick, présenté sur son site internet?»

Un tirage au sort désignera les gagnants!


Magicien professionnel depuis 2000

«Tous les matins, quand je me lève, je me dis que je suis heureux, bien sûr, de vivre de ma passion! En Suisse romande, je dirais que nous sommes entre cinq et dix à pouvoir nous présenter comme magiciens professionnels. En Suisse alémanique, ils sont sans doute un peu plus, car il y a une grande tradition de cabaret en Allemagne et, forcément, cela déteint un peu (rires).

Je dirais que les mandats des entreprises et les séminaires représentent 80% de mon travail. C’est pour cela que je suis parti du Nord vaudois pour aller m’établir du côté de Genève, car ce sont les entreprises qui me font vivre et, c’est bête à dire, mais il faut être proches d’elles.

Sinon, j’aime également travailler avec les écoles, en mélangeant magie et éducatif. Par exemple, pour apprendre aux enfants l’importance du tri et du recyclage. Si c’est le magicien qui le dit et le démontre, c’est peut-être plus efficace que si c’est le prof qu’ils n’écoutent peut-être pas toujours à fond (rires)!»

 

Premiers pas sur scène… à l’école!

«Mes premiers souvenirs de scène? Tout jeune! Il faut dire qu’il y a une personne qui a beaucoup compté pour moi et dont je me rappelle avec plaisir aujourd’hui. Lorsque j’étais élève au Collège Pestalozzi, ma prof d’école primaire s’appelait Mme Malgioglio et elle nous proposait à chacun, à tour de rôle, de monter sur la petite estrade, devant tous ses camarades, pour une petite prestation de cinq minutes avant le début des cours. C’était comme une petite scène!

Alors, en arrivant, on se battait tous pour que ce soit notre tour! Mes copains jouaient un morceau de musique ou faisaient un sketch. Moi, bien sûr, je mettais au point des tours de magie. Des fois, ça réussissait. D’autres fois, un peu moins (rires), mais c’était déjà une vraie petite expérience pour le gamin timide que j’étais. La magie m’a permis de m’ouvrir aux autres, de créer le contact.

Je dois beaucoup à Mme Malgioglio, je suis heureux de le dire aujourd’hui et j’espère qu’elle pourra lire ces quelques lignes.»

Timothée Guillemin