Logo

«C’est la première fois que l’on peut espérer une qualification»

15 août 2012

Basketball – L’équipe de Suisse et son meneur yverdonnois Steeve Louissaint entament leur campagne pour l’Eurobasket ce soir en Albanie. Ils vont au-devant d’un mois fou.

Steeve Louissaint et l’équipe nationale rêvent de vivre un Eurobasket l’an prochain.

Sébastien Roduit le répète à l’envi, cette équipe de Suisse est la meilleure qu’il n’ait jamais entraînée. Sélectionneur national depuis cinq ans, il est celui qui doit mener la nation à l’Eurobasket 2013. Là même où les Helvètes n’ont plus posé leurs baskets depuis 1955!

Ce soir, à Tirana, l’équipe suisse débute son tournoi qualificatif pour le rendez-vous slovène de l’an prochain. L’Albanie est son premier adversaire. Probablement le seul moins coté sur le papier. La Pologne, la Finlande et la Belgique complètent le groupe. Les Suisses vont ainsi au-devant d’un mois intense, avec huit matches à disputer en 28 jours.

Espoirs de qualification

Voilà plusieurs semaines déjà que les hommes de Sébastien Roduit préparent l’échéance, avec notamment des voyages en Croatie et au Portugal. L’Yverdonnois Steeve Louissaint se dit prêt à tout mettre en oeuvre pour entrer dans l’histoire. «C’est probablement la première fois que l’on peut espérer véritablement une qualification, souligne le meneur du BBC Monthey. On ne part pas favoris, mais on a une belle équipe et on a nos chances.»

En Croatie, les Suisses ont été battus logiquement les deux fois (de 25 et 13 points), par l’une des grosses équipes du continent. «Ça a été une belle expérience, on sent que c’est un niveau supérieur. Leur meneur a joué en NBA, raconte le Nord-Vaudois de 24 ans. C’est un autre monde, mais même en n’étant pas au complet, on n’a pas été à la rue. C’est encourageant.» Suite de quoi les Suisses ont remporté un de leurs deux duels face au Portugal, une nation qui est déjà allée à l’Euro. «Ils sont au niveau des équipes qu’on cherche à battre», relève Steeve Louissaint, confiant.

Sans Thabo

Les sélectionnés passent ainsi deux mois de l’été ensemble. «Heureusement qu’il y a une bonne ambiance», glisse, tout sourire, l’Yverdonnois. Il devrait partager son poste de numéro 1 avec Stefan Petkovic, qui évolue à Minsk. «Mon rôle sera de bien faire jouer l’équipe et d’être très présent en défense.» Si la préparation de l’équipe a été perturbée par plusieurs blessures, lui est en pleine forme: «Je me suis bien entraîné pour être à 110% à la reprise!» Par contre, les Suisses devront faire sans leur vedette Thabo Sefolosha.

L’enchaînement des rencontres à un rythme très élevé va requérir une attention toute particulière. «Pour tenir le coup, il sera important de bien récupérer entre les matches et les déplacements. Il faudra bien prendre soin de son corps.»

Un soutien important

En Croatie et au Portugal, les Suisses ont déjà pu palper la ferveur des salles de basket dans les autres pays d’Europe. Une ambiance qu’ils vivront à chacun de leurs déplacements et, ils l’espèrent, également lors de leurs matches à Fribourg. «On souhaite vraiment voir du monde. On a besoin du public pour nous pousser, implore Steeve Louissaint. J’invite tous les Yverdonnois à venir nous soutenir!» C’est à ce prix que les Suisses pourraient renouer avec leur passé, celui d’il y a près de 60 ans.

 

Format de compétition

Le prochain Eurobasket aura lieu en Slovénie, du 4 au 22 septembre 2013. 24 équipes disputeront le tournoi. Le pays hôte et les sept équipes qui ont disputé les JO (Espagne, France, Russie, Grèce, Lituanie, Macédoine et Grande-Bretagne) sont qualifiés d’office. 31 autres nations se disputent les seize places restantes, réparties dans cinq groupes de cinq et un de six. Les deux meilleurs de chaque groupe sont directement qualifiés, ainsi que quatre meilleurs troisièmes. Un nouveau format qui a décuplé les chances de la Suisse, qui évolue dans le groupe E.

Me 15 août 20h30 Albanie – Suisse

Sa 18 août 17h30 Suisse – Pologne

Ma 21 août 20h30 Belgique – Suisse

Lu 27 août 20h Suisse – Finlande

Je 30 août 20h Suisse – Albanie

Di 2 sept. 20h15 Pologne – Suisse

Me 5 sept. 20h Suisse – Belgique

Ma 11 sept. 19h Finlande – Suisse

Les matches en Suisse se jouent à Fribourg.

Manuel Gremion