Logo

L’ancienne école catholique revivra

15 septembre 2016 | Edition N°1829

Yverdon-les-Bains – La Paroisse Saint- Pierre a donné le feu vert à la rénovation. Un projet à deux millions de francs.

La façade de l’école catholique retrouvera son aspect d’origine. En médaillon, Pascal Ruedin, vice-président du Conseil de Paroisse, et président de l’assemblée de mardi. ©Dolci Architectes/Raposo

La façade de l’école catholique retrouvera son aspect d’origine. En médaillon, Pascal Ruedin, vice-président du Conseil de Paroisse, et président de l’assemblée de mardi.

Située au nord de l’église Saint-Pierre, rue de la Maison-Rouge à Yverdon-les-Bains, l’ancienne école catholique sera entièrement rénovée et réaffectée à une vocation proche de celle de ses origines : la Fondation Entre-Lacs (ancien centre logopédique) l’investira totalement. Ainsi en a décidé, mardi soir, la Paroisse Saint-Pierre, lors d’une assemblée extraordinaire présidée par Pascal Ruedin, vice-président.

L’immeuble érigé au 19e siècle va ainsi retrouver de la superbe, mais surtout de la vie, avec les enfants qui dépendent de la Fondation Entre-Lacs. Celle-ci est prête à s’engager pour une durée de dix ans, un élément qui a sans doute contribué à convaincre l’assemblée.

Par étapes

Le projet de rénovation-construction dans le périmètre de l’église a été lancé en 2010. Il a abouti en 2013 à un projet global, conçu par Dolci Architectes, qui avait gagné un concours auquel ont participé cinq bureaux.

Ce projet a par la suite créé des dissensions au sein de la paroisse. Raison pour laquelle, à l’arrivée du nouveau curé modérateur de l’Unité Chasseron-Lac, l’abbé Philippe Baudet, il a été décidé de reprendre le tout. Si, globalement, le programme n’a pas subi de grandes modifications, la réalisation par étapes a été privilégiée.

Celle de la rénovation de l’ancienne école catholique a fait l’objet de deux séances d’information fin août et début septembre. Elle a abouti hier soir à un large consensus puisque, lors du vote, le feu vert à ce projet de près de 2,2 millions de francs a été donné par 55 voix contre une et une abstention.

Les membres du Comité de pilotage (COPIL) et du Conseil de paroisse ont présenté le projet dans les moindres détails et en toute transparence, notamment sur le plan financier. Le loyer annuel de 132 000 francs qui sera perçu pour l’ancienne école permettra de faire face aux engagements, mais aussi de préparer la réalisation du reste du programme.

Une fois rénovée, l’ancienne école catholique abritera des classes -12 élèves par unité-, un atelier de travaux manuels, une cantine pour les repas de midi, des bureaux administratifs, et des rangements. L’enveloppe de l’immeuble sera conservée, à l’exception du balcon qui n’existait pas à l’origine, et totalement rénovée. Le but, relève Sandro Pacifico de Dolci Architectes, étant de lui redonner son allant d’antan.

Un programme réparti sur trois ans
Un ensemble à valoriser

L’assemblée générale extraordinaire de la Paroisse Saint-Pierre a donné son feu vert à la première des étapes d’un programme réparti sur trois ans. Une fois l’école catholique rénovée, ce sera le moment de passer à la construction d’un bâtiment destiné à la pastorale, en remplacement du pavillon scolaire qui se trouve au sud-est de la propriété. La cure sera aussi rénovée et «dépouillée» des bâtiments qui l’entourent. Enfin, un droit de superficie devrait être accordé à la Fondation de la Plaine pour des appartements protégés.

Enregistrer

Enregistrer

Isidore Raposo