Logo

Le village ne sait plus à quelle poste se vouer

3 mai 2018 | Edition N°2239

L’épicerie ne proposera plus de prestations postales dès le 1er juin. La patronne estime que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Prises de court, les autorités se disent extrêmement déçues.

Quatre petits mois de service postal et puis s’en va. Depuis
fin janvier, les habitants de Concise disposaient d’une agence du Géant jaune dans la nouvelle épicerie du village. Mais l’aventure touche déjà à sa fin. Dès le 1er juin, ils devront se rendre à Grandson pour effectuer leurs transactions postales, la patronne du commerce d’alimentation, Sonia Buhler, ayant décidé de mettre un terme à sa collaboration avec La Poste. L’histoire se répète: en mars 2017, une première agence postale, installée dans l’ancienne épicerie de Concise – disparue depuis –, avait déjà connu pareille fin, obligeant les habitants à se déplacer jusqu’à la filiale grandsonnoise.

La situation laisse un goût amer au syndic Patrick Jaggi. L’année dernière, l’élu s’était démené afin de trouver une solution pour recréer une agence postale dans la commune, après la fermeture de la première. Et les négociations allaient bon train avec une personne qui projette d’ouvrir un tea-room dans le village. Jusqu’à ce que Sonia Buhler frappe à sa porte pour lui parler de son souhait de recréer une épicerie à Concise: «Elle m’a dit qu’elle voulait avoir l’agence postale, sans quoi elle ne pourrait pas tourner.»

Le 29 janvier, la nouvelle agence postale était officiellement lancée dans l’épicerie ouverte quelques mois plus tôt. Mais le 24 mars, la patronne écrivait à La Poste pour lui signifier qu’elle mettait un terme à leur partenariat. Une situation difficile à comprendre pour la Municipalité: «On ne peut pas faire un bilan comme ça après deux mois», déplore le syndic.

Les autorités auraient aimé rencontrer le Géant jaune pour tenter de trouver un arrangement. Mais trois jours après leur rencontre avec l’épicière, celle-ci remettait une lettre à ses clients pour les informer qu’elle ne souhaitait plus assumer l’agence postale. «Vous ne pouvez pas dire à quelqu’un d’essayer de trouver une solution alors que, dans votre tête, c’est déjà non, réagit Patrick Jaggi. C’est un manque de cohérence vis-à-vis des autorités!» Ce à quoi l’intéressée répond: «Je voulais aller très vite car La Poste avait déjà informé les Municipalités des villages environnants et on me posait des questions, explique-t-elle. Je voulais être transparente vis-à-vis des clients.»

Investissement trop lourd

Sonia Buhler explique clairement sa position. «J’ai constaté que le volume de travail était considérable et nécessitait un énorme investissement en temps et en place, a-t-elle écrit à ses clients. La rémunération proposée par La Poste ne permet pas d’envisager l’engagement d’une personne à temps partiel pour absorber le travail de l’agence postale. De plus, la rétribution mensuelle ne couvre en aucun cas le travail effectif réalisé pour La Poste.» Elle explique avoir proposé deux alternatives au Géant jaune pour continuer d’assurer les prestations, toutes deux refusées. «Je comprends que le retrait de l’agence postale de l’épicerie va poser des problèmes à de nombreuses personnes, mais je ne peux mettre en danger la viabilité de mon commerce pour continuer à vous proposer ce service.»

Des explications qui laissent le syndic dubitatif: «Les conditions étaient très claires depuis le début», relève-t-il. Et il n’y a désormais plus guère d’espoir de voir une nouvelle agence postale ouvrir à Concise. Le futur tenancier du tea-room a été catégorique: il ne se lancera pas dans l’aventure après en avoir été écarté une première fois. «Il n’y a pas d’autre solution, regrette Patrick Jaggi. J’ai déjà fait le tour de tous les petits commerces. Je vais désormais tout faire pour activer un service postal à domicile.»

Alternatives à Grandson et Saint-Aubin-Sauges

Quatre localités sont concernées par cette réorganisation, puisque Corcelles-près-Concise, Mutrux et Provence dépendent aussi de l’antenne postale de Concise. Les habitants de Corcelles-près-Concise, comme ceux de Concise, sont invités à se rendre à la filiale de Grandson dès le 1er juin. Quant à ceux de Mutrux et de Provence, ils devront se déplacer à Saint-Aubin-Sauges (NE). La boîte aux lettres située à côté de l’épicerie concisoise sera quant à elle maintenue.

Caroline Gebhard