Logo

L’UDC prend la température de la foule

1 juillet 2019 | Edition N°2529

Nord vaudois – Quelque 450 délégués du parti agrarien se sont réunis samedi sur l’esplanade du château à Orbe. La veille, leurs deux conseillers fédéraux sont venus à la rencontre de la population, sur la place Pestalozzi à Yverdon-les-Bains.

«Monsieur le président, un selfie s’il vous plaît.» Les badauds qui se sont réunis, vendredi soir à la place Pestalozzi à Yverdon-les-Bains, trépignaient d’impatience pour prendre une photo avec le conseiller fédéral Ueli Maurer. Arrivé avec 45 minutes de retard, l’homme d’État était attendu par la foule, qui avait été conviée par l’Union démocratique du centre (UDC), la veille de l’assemblée des délégués du parti agrarien prévue sur l’esplanade du château, à Orbe. «C’est important d’avoir des contacts avec la Suisse romande. On a les même valeurs de ce côté-ci du pays», a-t-il expliqué brièvement avant d’être happé par un retraité et son téléphone portable. «En tant que président du Conseil fédéral, il était très attendu. Dans la région, on le voit moins régulièrement que Guy Parmelin», a considéré Jacques Nicolet, conseiller national de Lignerolles.

En l’occurence, le chef du Département de l’économie, de la formation et de la recherche, depuis le 1er janvier, avait aussi fait le déplacement dans la capitale du Nord vaudois. «C’est là qu’on peut sentir le pouls de la population», a indiqué Guy Parmelin. En tant que conseiller fédéral, c’est intéressant d’avoir le contact avec la base. On cherche non seulement à mobiliser l’électorat, mais les gens ont aussi la possibilité de nous soumettre leurs problèmes. Ils viennent discuter vers nous, c’est naturel. Tous les partis le font.»

Selon Ruben Ramchurn, vice-président de l’UDC du district Jura-Nord vaudois, quelque 250 personnes se sont rassemblées sur la place. «Avec cet évènement, nous ne voulions pas forcément nous adresser qu’aux partisans, mais à l’ensemble de la population», a assuré le conseiller communal yverdonnois, tout en précisant qu’il n’y a eu aucun couac en matière de sécurité. «Ueli Maurer est même resté plus longtemps que prévu sur la place.» Quelques animations ont aussi égayé la Cité thermale, comme une démonstration d’arts martiaux acrobatiques par le Team Stama, ou un château gonflable pour les enfants.

À l’arrivée de la Wysam 333

Le lendemain, sur l’esplanade du château à Orbe, près de 450 délégués avaient fait acte de présence pour participer à l’assemblée générale du parti agrarien, qui a principalement critiqué la politique de la Gauche. «On est satisfaits du nombre de participants, même si on avait prévu de rassembler quelque 600 convives. La chaleur en a certainement retenu quelques-uns», indique encore Jacques Nicolet.

Accueilli par les autorités communales, le président de la Confédération s’est ensuite rendu à l’arrivée de la course Wysam 333 pour applaudir les cyclistes.

Valérie Beauverd