Logo

A la vitesse de l’éclair

4 mai 2018 | Edition N°2240

Nehemie Lusuena a failli arrêter le foot il y a quelques années. L’Yverdonnois est désormais devenu l’exemple à suivre pour les jeunes du cru.

Le public yverdonnois a fortement apprécié le retour au jeu de son protégé Nehemie Lusuena, samedi dernier. Le milieu de terrain de tout juste 20 ans est entré en deuxième mi-temps, après cinq rencontres suivies depuis les tribunes, alors qu’il s’était blessé le 17 mars contre Breitenrain. Un coup d’arrêt qui lui a fait manquer cinq matches du second tour.

«C’est la première fois que je me retrouve écarté des terrains aussi longtemps, souligne celui qui a été victime d’une déchirure. Ce n’était pas évident d’être privé de ballon, mais j’ai vite retrouvé du plaisir une fois que j’ai pu le toucher. Cela fait deux semaines que je peux m’entraîner normalement. Toutefois, le coach a voulu me préserver une semaine supplémentaire pour ne pas brusquer mon retour.»

Titulaire depuis le début de la saison dans l’entrejeu, le jeune Yverdonnois au talent évident revient pourtant de loin. Celui qui a été formé au sein de la maison et via Team Vaud (YS et Lausanne) a bien failli tout arrêter lorsque, dans une mauvaise période de son adolescence, il a été mis à la porte de la structure. «Arnaud Vialatte (ndlr: alors en charge du recrutement pour la deuxième garniture d’YS) est alors venu me chercher pour que je reprenne avec la deux, qui jouait en 4e ligue, et un peu les juniors A. On a fêté la montée en 3e ligue et, moi, j’ai directement été intégré dans le contingent de la première équipe la saison suivante (ndlr: 2016-2017), raconte Nehemie Lusuena. Quand j’y repense, c’est impressionnant de me retrouver ainsi en Promotion League. Je n’imaginais pas que je pourrais jouer si haut, et surtout pas aussi vite.»

Une progression et une adaptation éclairs qui portent aussi la patte d’Anthony Braizat, comme le souligne le joueur lui-même: «C’est le résultat du travail et de la patience, mais aussi du temps de jeu obtenu. L’entraîneur m’a sans cesse poussé, il est beaucoup derrière ses hommes, essaie de les faire progresser. Et, inévitablement, plus on joue, plus on gagne en sérénité.»

Une ouverture

Nehemie Lusuena, qui a inscrit son premier but avec la «une» début mars contre United Zurich, a désormais une place à reconquérir au cœur du jeu d’YS. La suspension de Florian Gudit, demain pour le match contre Cham, lui offre une ouverture. «Je suis prêt et déterminé à reprendre mon poste, lance le jeune homme. Je peux jouer autant avec Florian que Djamal (ndlr: Bindi), mais l’équipe passe avant tout, et ce sont les éléments les plus en forme qui doivent être alignés.» A lui de retrouver le rythme au plus vite pour la fin du tour.

 

Manuel Gremion