Logo
Ambiance cocooning au CACY
© Michel Duperrex

Ambiance cocooning au CACY

1 décembre 2022

Afin de faire une pause dans un mois de décembre frénétique, ou simplement se changer les idées entre deux achats au marché de Noël, le Centre d’art contemporain d’Yverdon invitera au calme et à la contemplation avec une nouvelle exposition, du 3 au 23 décembre.

Le Centre d’art contemporain d’Yverdon-les-Bains (CACY), en collaboration avec le collectif art&fiction, spécialisé dans la publication de livres d’artistes contemporains, finalise, en ce moment, une grande exposition baptisée Studiolo.

Ce titre fait référence aux cabinets d’études qui fleurissaient dans l’Italie du XVe siècle, lieux de réflexion souvent décorés d’œuvres des maîtres de la Renaissance. Mais plutôt que de proposer une exposition de tableaux d’artistes du Quattrocento, le CACY a choisi d’en retranscrire l’atmosphère. «L’idée générale de cette exposition trouve son origine dans la perception que nous avons de ce mois de décembre frénétique. C’est le temps du travail à boucler avant la fin de l’année, des fêtes et des voyages à organiser en famille. Nous, nous voulions proposer un lieu de contemplation. Un endroit calme, propice à la lecture et à la réflexion», explique Rolando Bassetti, le directeur du CACY.

De nombreux artistes seront présents lors du vernissage, qui aura lieu ce samedi 3 décembre, dont Sophie Bouvier Ausländer ou encore Nicolas Delaroche. Tous ont un lien avec l’actualité de la maison art&fiction ou le thème du studiolo et viendront notamment présenter une partie de leurs œuvres à Yverdon.

Ainsi, les visiteurs pourront se perdre dans les papiers peints et tableaux de Philippe Fretz, inspirés de la Divine Comédie de Dante (photo, en haut), ou vivre un moment cocooning dans l’œuvre de Sophie Ausländer. «Il s’agit d’une bibliothèque disposée en octogone formant un studiolo dans un studiolo, s’enthousiasme Rolando Bassetti. C’est une installation importante dans le parcours de l’artiste, qui rassemble les ouvrages qu’elle a consultés pour sa thèse de doctorat à Londres. Une sorte d’autoportrait mental.»

Le CACY propose également, le temps de l’exposition, d’admirer les dernières acquisitions du Fonds d’art visuel de la Ville d’Yverdon. Des œuvres de Shannon Guerrico, Lisa Lurati ou de la célèbre Maya Rochat seront exhibées momentanément avant de rejoindre la vaste collection de presque 600 œuvres acquises par la Ville et d’orner les murs des bureaux et salles de conférences de la Commune.

Ouverte à tous, l’exposition proposera également un espace de visionnage où il sera possible de voir des vidéos et dessins animés de divers artistes, comme Line Marquis ou Maximilien Urfer. «C’est une proposition s’adressant à un large public, ajoute le directeur. Il y a des dessins animés, mais ce sont des œuvres d’art vidéo ouvertes à plusieurs lectures, pour les grands comme pour les petits.»

Un salon, confortablement meublé par La Ressourcerie d’Yverdon, permettra au visiteur de l’exposition de savourer un moment de détente en parcourant les ouvrages mis à disposition par art&fiction et la librairie l’étage, en sirotant un thé ou un café, et en se délectant des playlists concoctées par le disquaire de Transfert Music, Toni Fortunato.

Afin de compléter la liste de cadeaux de chacun pour Noël, une sélection de livres d’art, CD et vinyles seront également proposés à l’achat.

 

Le calendrier de l’Avent aussi

 

Parallèlement, le CACY renouvellera son fameux calendrier de l’Avent des artistes yverdonnois. Tous les soirs, du 1er au 23 décembre, un lieu, une «fenêtre» s’ouvrira à travers la ville afin de présenter le travail d’un ou plusieurs artistes, pour un total de 55 personnalités différentes. «Nous sommes heureux de pouvoir reprendre cette activité après le Covid, précise Rolando Bassetti. La crise nous avait forcés, en 2020, à nous investir uniquement dans une vitrine sur la rue du Four pour notre calendrier de l’Avent.»

Robin Badoux