Logo

Anaïs Coraducci chute, mais ravit son public

13 janvier 2020 | Edition N°2660

La patineuse cheyroise a fait ses débuts olympiques dans une patinoire de Malley 2.0 acquise à sa cause, samedi, terminant au 13e rang du programme court.

C’est les bras chargés de fleurs et de peluches en tous genres qu’Anaïs Coraducci arrive dans la zone mixte. Seule Suissesse engagée dans l’épreuve féminine de patinage artistique, la Cheyroise de 16 ans est clairement la chouchoute du public, venu en masse à la patinoire de Malley 2.0.

«C’est la première fois que je concours devant autant de monde que je connais. C’était assez impressionnant, lâche celle qui a eu droit à une véritable ovation lors de son entrée sur la glace. J’ai essayé de rester concentrée, mais ce n’était pas évident.»

Opposée aux meilleures athlètes du monde, la patineuse du CPA Yverdon – qui vit et s’entraîne à Turin – n’a pas réalisé un début de programme court idéal, chutant à la réception de sa combinaison triple-triple. Pas suffisant toutefois pour lui faire perdre le sourire: «Je suis un peu déçue de ne pas avoir réussi à pleinement montrer ce que je sais faire, d’autant plus que mes trois entraînements ici s’étaient bien passés. Mais cela reste fantastique de pouvoir participer aux JOJ. C’est un rêve qui se réalise.» Avec 48,03 points, elle a en outre obtenu son meilleur score de la saison. «Je suis contente d’avoir été bien notée en artistique, cela montre qu’il y a une certaine évolution.»

You en tête devant deux Russes

Classée 13e à l’issue du programme court, Anaïs Coraducci sera en lice cet après-midi pour le libre, tout comme ses quinze adversaires.

En tête du classement provisoire avec 73,51 points, l’impressionnante Sud-Coréenne Young You tentera de conserver sa 1re place face aux Russes Kseniia Sinitsyna (71,77) et Anna Frolova (69,07). En embuscade, Mana Kawabe (Japon), Alina Urushadze (Géorgie), Alessia Tornaghi (Italie) et Audrey Shin (États-Unis), qui totalisent toutes plus de 60 unités, tenteront de monter sur le podium.

 

Elle a porté le drapeau olympique

Les Jeux olympiques de la Jeunesse ont débuté de la meilleure des manières pour Anaïs Coraducci. Celle-ci avait en effet été choisie pour porter le drapeau olympique lors de la cérémonie d’ouverture, jeudi dernier à la Vaudoise Aréna.

«J’avais d’abord dû y renoncer car mon entraîneur ne voulait pas que je passe de longs moments dans le froid lors de la répétition, mais j’ai finalement obtenu le feu vert pour porter le drapeau sans avoir besoin de répéter. C’était un moment exceptionnel!», lance la patineuse. Elle était accompagnée de la hockeyeuse Florence Schelling et du skieur Didier Cuche, tous deux retirés du sport d’élite, ainsi que du gardien de hockey Loris Uberti, qui participe au tournoi par équipes multi-nations 3×3 des JOJ de Lausanne.

«Toutes les personnes qui avaient un rôle particulier était dans une loge avant la cérémonie. C’était super de côtoyer autant de champions», glisse la Cheyroise.

Muriel Ambühl