Logo
Bouquet et dernière ligne droite pour YMECA
Michel Bornet, président de la section romande de 2roues Suisse, Alain Chapuis (GIM), l’architecte Florian Ferrari, Nicolas Leuba (UPSA Vaud) et Sébastien Cottreau, gérant du FIP. © Michel Duperrex

Bouquet et dernière ligne droite pour YMECA

30 septembre 2022

Le gros-oeuvre du centre de formation des métiers de la mécanique est achevé.

Quelque 1500 apprentis des métiers de la mécanique, provenant de toute la Suisse romande, intégreront en août prochain leur nouveau centre de formation, YMECA, établi au Parc scientifique et technologique Y-Parc. Vendredi dernier, maître d’oeuvre, partenaires et constructeurs ont fêté l’achèvement du gros-oeuvre. Mais les artisans du second oeuvre n’ont pas attendu cette étape pour entrer en action. En effet, depuis la fin du printemps dernier, ils procèdent à l’équipement et aux aménagents intérieurs de cet important ensemble immobilier construit par le FIP (Fonds interprofessionnel de prévoyance), qui investit quelque 23 millions de francs, terrain, équipements d’exploitation et ameublement non compris, dans cette structure qui permettra aux apprentis mécaniciens sur automobiles, sur 2 roues et du Groupement suisse de l’industrie des machines (GIM) de bénéficier d’une formation de qualité, axée sur le futur.

En effet, à titre d’exemple, les garages et ateliers seront dotés des accessoires indispensables à l’électro-mobilité, et deux autres ateliers seront pré-équipés dans le but de dispenser une formation sur les véhicules à hydrogène, dotés d’une pile à combustible, pour les poids lourds et les véhicules particuliers.

Le projet proprement dit a été lancé il y a quatre ans à l’initiative de la section vaudoise de l’UPSA (Union professionnelle suisse de l’automobile) et de son dynamique président Nicolas Leuba. Il a été soutenu par la Ville d’Yverdon-les-Bains –le permis de construire a été délivré en avril 2020–, car l’actuel centre de la section vaudoise, situé à l’avenue des Sports, n’est plus adapté. En cours de route, la section romande de 2roues Suisse et le GIM ont rejoint ce projet extrêmement motivant pour la formation professionnelle.

Lors de la brève partie officielle –le but de la manifestation consistait à remercier les ouvriers, a rappelé l’architecte Florian Ferrari, associé du bureau Andres et Ferrari à Lausanne– Luc Oesch, directeur des institutions de prévoyance au Centre patronal, a dit la fierté du FIP, fruit d’un partenariat entre le patronat et le syndicat Unia, d’avoir investi dans ce projet, auquel pas moins de 33 entreprises privées collaborent, la principale étant Walo Bertschinger.

Il a relevé que le défi consistant à respecter le planing, a été relevé, cela malgré les conditions géopolitiques et les difficultés d’approvisionnement qu’elles provoquent. Ce centre, a encore souligné Luc Oesch, est un bon investissement pour le FIP, qui gère les avoirs de 37 000 assurés et 4000 rentiers.

Vice-président du GIM, le Nord-Vaudois Alain Nicolet a pour sa part exprimé de l’admiration: «Le bâtiment est sorti de terre et le résultat est grandiose.» Après avoir salué le rôle de «locomotive» joué par l’UPSA-Vaud, le porte-parole du GIM a conclu: «Tous ensemble, nous assurerons la pérennité des métiers du secondaire.»

 

Un joyau pour la formation sur 8000 m2

 

Les invités à la cérémonique du bouquet du centre de formation YMECA, à Y-Parc, au nombre desquels figuraient Ana Maria Nogareda, directrice adjointe de la HEIG-VD, le syndic d’Yverdon-les-Bains Pierre Dessemontet, Pascal Broulis et Olivier Collet, respectivement président et directeur d’Y-Parc, ont tous été impressionnés par l’importance du complexe, qui constitue un investissement sur le long terme tant pour le Fonds interprofessionnel de prévoyance (FIP), propriétaire et maître de l’ouvrage, que pour les milliers d’apprentis qui y défileront ces prochaines décennies, et qui bénéficieront de formations adaptées à l’évolution de leur métier respectif.

Présent dans la capitale nord-vaudoise depuis de nombreuses années, le centre de formation de l’UPSA Vaud est déjà en train d’organiser le déménagement, qui deviendra effectif en juin prochain déjà.

Situé entre le e-space et Sylvac, le nouveau centre YMECA occupe près de 3000 m2 au sol, sur une parcelle de 8000 m2. Il offre 9530 m2 de surface de planchers. L’UPSA disposera de quelque 4000 m2, le GIM de 2000 m2 et l’association 2roues de 350 m2. Les trois partenaires partageront 2000 m2 de surfaces mutualisées.

Enfin, le volume bâti représente 40 600 m3. Les éléments de durabilité font partie intégrante du projet: panneaux photovoltaïques (570 m2) et pieux géothermiques équipés de sondes.

Isidore Raposo