Logo
Bavois a fini par céder au terme d’un match assez fou
Adrian Alvarez finir le travail sur le 2e but de Bavois. © Michel Duperrex

Bavois a fini par céder au terme d’un match assez fou

10 avril 2021

Bavois a montré une première mi-temps qui aurait dû lui valoir une victoire, avant de tout perdre, lors de son match de reprise à Berne. Breitenrain s’est imposé 4-3 à domicile.

Le FC Bavois n’est pas la même équipe quand ça compte. En difficulté durant la préparation, les hommes de Bekim Uka ont montré un tout autre visage, samedi, sur le terrain du FC Breitenrain. Là même où ils s’étaient incliné 3-0 trois semaines plus tôt.

Cela n’a pas empêché la défaite. Privé de plusieurs titulaires, notamment en défense, Bavois a fini par craquer dès le début de la deuxième mi-temps. Mais il a aussi montré beaucoup de bonnes choses avant cela, malgré les absences de poids. Et il est vraiment passé à deux doigts d’égaliser en toute fin de match.

Les visiteurs ont prouvé dès les premiers minutes de jeu avoir envie d’aller chercher un résultat, en pressant haut leurs adversaires. Une activité qui a immédiatement payé. Aligné en pointe de l’attaque, l’habituel ailier Loan Bueche a pourtant manqué une montagne à la 4e. Le jeune attaquant s’est retrouvé seul à bout portant, après un tir de Fabio Lo Vacco relâché par le gardien bernois, mais a expédié sa reprise à côté du but.

But gag

Mais Bavois a continué sur sa lancée, et c’est ainsi qu’il a ouvert la marque sur une action rocambolesque. En poursuivant son effort, Blerim Iseni est allé gêner la relance de la formation de la capitale jusque dans les seize mètres, et le dégagement du gardien lui est arrivé en plein visage… pour finir au fond des filets. C’est ce qui s’appelle payer de sa personne!

Car oui, après avoir poussé, les Bavoisans ont aussi su souffrir quand les locaux ont repris les choses en main. Car sur son synthétique, Breitenrain va vite et joue bien. Malgré une défense qu’on peut qualifier de quasi expérimentale, en raison des nombreuses absences, les Nord-Vaudois ont tenu le choc en première mi-temps. Mention au tout jeune Gurkan Ozdemir, qui a surtout joué avec la “deux” de Stade-Lausanne-Ouchy en 2e ligue au premier tour, et qui a réalisé toute une prestation sur son flanc droit, avec plusieurs interventions précieuses.

Le pétard de Misic

Breitenrain est tout de même parvenu à égaliser avant le thé, grâce à Severin Freiburghaus, auteur d’une “Madjer” sur une centre en retrait. Et alors? Alors Bavois a répondu en repartant en avant. Et la récompense ne s’est pas fait attendre: un magnifique coup franc de Marko Misic a rebondi sur la latte, puis sur la ligne (ou même dedans? On ne le saura jamais), et Adrian Alvarez a repris le ballon de la tête pour le 1-2. Une première mi-temps réussie!

On ne peut pas dire la même chose de la seconde période. Les Bavoisans ont été cueilli à froid sur un centre anodin conclu par Severin Freiburghaus, encore lui. De quoi revigorer les Bernois, qui ont alors profité de l’inexpérience (pas en âge, mais compte tenu du repositionnement de plusieurs éléments dû aux absences) de la défensive adverse pour lui donner le tournis. Et le toujours aussi dangereux Marko Dangubic a lui aussi inscrit son doublé, tandis que les Nord-Vaudois étaient sonnés.

Un final fou

Blerim Iseni a réduit la marque en héritant d’un ballon sur un coup franc. De quoi redonner de l’espoir dans les dernières minutes, et redonner du piment à la rencontre. Les “rouges” ont alors alors jeté toutes leurs forces en attaque. Une action incroyable a eu lieu dans les arrêts de jeud avec un tir sur le poteau de Meris Talovic et un triple sauvetage sur la ligne des Alémaniques, qui se sont jetés pour contrer les tirs. Fou! Bavois est tombé les armes à la main.

Au final, la défaite est une bien mauvaise affaire dans la lutte pour rester dans le top 8 et, ainsi, jouer le tour de promotion. Car Breitenrain est justement une des équipe “de derrière” qui peut espérer revenir sur Bavois. Les hommes de Bekim Uka n’auront néanmoins pas le temps de tergiverser: ils reçoivent Bellinzone, mercredi, pour un nouveau match capital.

 

Breitenrain – Bavois 4-3 (1-2)

Buts: 8e B. Iseni 0-1; 39e Freiburghaus 1-1; 43e Alvarez 1-2; 46e Freiburghaus 2-2; 59e et 61e Ma. Dangubic 4-2; 85e B. Iseni 4-3.

Breitenrain: Schindler; Lüthi, Nilovic, Dreier, Hurter (42e Briner); Schneuwly, Stoller (84e Rüegsegger), Zubaku (68e Pereira); Freiburghaus (68e Neto); Ma. Danugubic (84e Konopek), Ciftci. Entraîneur: Martin Lengen.

Bavois: Enrico; Oezdemir, Ivanov, Titie, Kurtic; Iseni, Lo Vacco (66e Jaton), Qela (66e Begzadic); Alvarez, Bueche (75e Talovic), Misic (75e Savic). Entraîneur: Bekim Uka.

Notes: Spitalacker, Berne. Huis clos. Arbitrage d’Esteban Risi, qui avertit: Lo Vacco (15e, jeu dur), Ma. Dangubic (36e, jeu dur), Dreier (42e, jeu dur), Titie (52e, jeu dur), Pereira (87e, jeu dur). Bavois sans Bühler, M. Iseni, Mi. Dangubic, Gauthier (blessés), ni Zali (suspendu).

Manuel Gremion