Logo
YS s’impose à Brühl et se rapproche encore de la Challenge League
Sergio Cortelezzi a ouvert la marque samedi à Brühl, (c)PHOTO: OLIVIER ALLENSPACH/FLASHPRESS

YS s’impose à Brühl et se rapproche encore de la Challenge League

8 mai 2021

La Challenge League est là, tout près! En s’imposant 2-0 à Brühl samedi grâce à un but de Sergio Cortelezzi et à un autre de Gentian Bunjaku en toute fin de match, YS a fait une excellente opération de plus. Le retour dans le monde professionnel n’est plus qu’une question de jours.

Yverdon Sport a réussi une première période très complète et très sérieuse, se créant les deux premières occasions sérieuses grâce à la puissance et à la précision du pied gauche de Muamer Zeneli. A la 8e, tout d’abord, le latéral a tenté de surprendre Christian Leite d’un lob depuis le milieu du terrain, que le gardien de Brühl a pu dévier en corner. A la 20e, une lourde frappe du même Zeneli a obligé Leite à une parade spectaculaire.

L’occasion suivante a été pour Allan Eleouet, qui a plutôt bien joué son face à face de la 31e, mais Leite a pu sortir le ballon de l’ailier yverdonnois avec un peu de réussite. 

Et puis, l’ouverture du score est tombée à la 38e grâce au sens du but de Sergio Cortelezzi, qui s’est fait oublier au deuxième poteau sur un corner de Muamer Zeneli, encore lui. “El Pata” a encore une fois confirmé qu’il était bel et bien le meilleur buteur de Promotion League: il ne reste plus que cinq matches pour qu’il soit officiellement couronné et qu’il reçoive cette récompense 100% méritée. Sur cette action encore, il a montré ce qui le rendait spécial à ce niveau: il n’est ni le plus rapide, ni le plus physique, ni le plus précis de tous les attaquants, mais personne ne peut lui apprendre où se trouve le but adverse. Le flair, tout simplement, avec le sens du but qui en découle.

Mais cela ne veut pas dire qu’YS n’a pas été bousculé en première période, tant Brühl aurait pu inquiéter Kevin Martin avec un peu plus d’efficacité. Les Saint-Gallois ont vraiment bien joué par moments et auraient même pu profiter d’une erreur de relance de Sébastien Le Neün pour ouvrir le score à la 20e. Heureusement, Demian Titaro a un peu manqué sa frappe et Kevin Martin a pu se coucher comme il le fallait.

0-1 à la pause, donc, avec un YS globalement dominateur et qui aura vécu une deuxième période assez tranquille, se contentant de gérer. Jean-Michel Aeby a sorti ses deux ailiers (Marculino Ninte et Allan Eleouet) à l’heure de jeu pour faire entrer Norman Peyretti et Ridge Mobulu, mais c’est bien en défense qu’YS a fait la différence malgré les absences de Mustafa Sejmenovic, Axel Danner et Franck Nioby. La preuve, une fois de plus, que l’effectif d’YS est large et, surtout, performant. La ligne défensive d’YS a une nouvelle fois été très convaincante avec un William Le Pogam qui est décidément un cador quel que soit son poste. Latéral gauche? Il est le meilleur de la ligue. Central gauche? Sans doute aussi. Le Français est l’un des meilleurs joueurs de cette Promotion League et l’avoir recruté à l’intersaison dernière est un coup de maître à mettre au crédit des dirigeants d’YS. Maintenant qu’il ne se blesse plus, l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais a-t-il seulement un point faible? A ce niveau, assurément pas.

YS a vécu une deuxième période assez tranquille, le carton rouge de Galvan Lovakovic (entré en jeu à la 60e, expulsé à la 75e!) la rendant encore plus aisée et celle de Lirim Shala (90e) encore plus. Gentian Bunjaku a clos l’affaire à la 90e, dans le but vide, après un bel effort individuel. La Challenge League se rapproche donc plus que jamais. Plus que cinq matches. Et sans doute bien moins pour que la montée soit officielle, très probablement.

 

SC Brühl Sankt-Gallen – Yverdon Sport FC 0-2 (0-1)

Buts 38e Cortelezzi 0-1, 90e Bunjaku 0-2

Brühl Leite; Kucani, Demhasaj (38e Salija), Traber, Wörnhard (58e Lovakovic); Shala, Holenstein (38e Guilherme), Dauti; Titaro (79e Anic), Pavlovic (58e Zulic), Gebert.

Entraîneur: Heris Stefanachi

Yverdon Martin; Alic, Le Neün, Le Pogam, Zeneli; Kabacalman, Lusuena; Eleouet (59e Peyretti), Fargues (71e Bunjaku), Ninte (59e Mobulu); Cortelezzi (89e Morelli). Entraîneur: Jean-Michel Aeby

Notes Paul-Grüninger-Stadion, 100 spectateurs. Arbitrage de M. Huwiler, qui avertit Dauti (20e, antijeu), Eleouet (24e, simulation), Le Pogam (55e, jeu dur), Lovakovic (63e, jeu dur), Shala (68e, jeu dur), Lovakovic (75e, jeu dur) et Shala (90e, jeu dur). Expulsions de Lovakovic (75e, deuxième avertissement) et de Shala (90e, deuxième avertissement).

Tim Guillemin