Logo

C’est reparti pour un tour pour les Re 460

18 octobre 2017 | Edition N°2104

Yverdon-les-Bains – Une locomotive Re 460 a fait peau neuve dans les ateliers ferroviaires. Ce lifting s’inscrit dans un vaste programme de rénovation, lancé en 2013 par les CFF, qui consiste à réduire sa consommation d’énergie.

L’entreprise italienne Pininfarina a réalisé le design du véhicule ferroviaire. ©Michel Duvoisin

L’entreprise italienne Pininfarina a réalisé le design du véhicule ferroviaire.

D’un rouge éclatant, une locomotive Re 460 a fait forte impression, hier matin, à l’occasion de sa présentation dans les ateliers CFF d’Yverdon-les-Bains. La raison de cette cure de jouvence ? Avec près de cinq millions de kilomètres au compteur, l’emblème du paysage ferroviaire helvétique est arrivée à mi-parcours.

Lancé sur les rails en 1992, le véhicule, dont le design a été conçu, à l’époque, par Gian-Battista Pinin Farina (l’un des partenaires de Ferrari), a été entièrement modernisé pour un montant de 1,9 million de francs. Cette Re 460 est, ainsi, la première d’une série de 119 locomotives à pouvoir bénéficier d’une telle rénovation. «Si nous avions dû commander de nouvelles locomotives, il aurait fallu investir entre six et dix millions de francs par engin, estime Gérald Rudaz, chef de projet général au sein de l’entreprise ferroviaire. Grâce à cette rénovation, les locomotives pourront encore circuler durant les vingt prochaines années en toute sécurité.»

Après réflexion, les véhicules ferroviaires -ils peuvent tracter jusqu’à quatorze wagons- ont fait l’objet d’un vaste programme de rénovation, qui a débuté en 2013. Les travaux ont été entrepris dans les ateliers yverdonnois et devraient se poursuivre jusqu’en 2022.

Plus d’une soixantaine de personnes se sont attelées à la rénovation technique de cette première Re 460 sur une période de huitante jours. «Grâce à notre savoir-faire, cette durée diminuera à l’avenir pour atteindre quarante jours par locomotive», assure Gérald Rudaz. Selon le chef de projet technique, Daniel Fontanellaz, «il est important que la maîtrise technique soit maintenue en Suisse, et particulièrement dans la Cité thermale (ndlr : les ateliers yverdonnois sont spécialisés dans l’entretien des locomotives de type Re 460)».

 

Une économie d’énergie

 

Les 119 locomotives pourront circuler vingt années supplémentaires. ©Michel Duvoisin

Les 119 locomotives pourront circuler vingt années supplémentaires.

«Des améliorations techniques, telles que le remplacement du compresseur à air, l’amélioration des composants de commande, ainsi que l’installation d’un nouveau convertisseur de traction permettent, entre autres, de réguler l’énergie», poursuit Gérald Rudaz. A l’issue de la transformation, les engins pourront réaliser une économie énergétique de près de 27 GWh par année, soit l’équivalent de la consommation d’énergie de la ville d’Olten sur une année.

La locomotive sera remise sur les rails de Suisse d’ici quatre semaines. Mais, avant cela, elle sera présentée, samedi 28 octobre, à Berne, à l’occasion du premier coup de pioche en vue de l’agrandissement de la gare.

Retrouvez les interviews de Daniel Fontanellaz et de Dietmar Uebelmann, chefs de projet CFF, sur notre site : www.laregion.ch/region-tv/ ou directement ci-dessous:

Enregistrer

Enregistrer

Valérie Beauverd