Logo

«Concentré sur mon jeu défensif»

3 janvier 2018 | Edition N°2155

Hockey – Mondiaux M20 – Simon Le Coultre participe au tournoi de Buffalo avec la Suisse, depuis une semaine. De quoi se frotter aux meilleurs joueurs de sa génération.

Simon Le Coultre a récolté un point durant la phase préliminaire du tournoi : une passe décisive distribuée face à la République tchèque, dimanche passé. ©Duperrex-a

Simon Le Coultre a récolté un point durant la phase préliminaire du tournoi : une passe décisive distribuée face à la République tchèque, dimanche passé.

Habitué à porter le chandail national lors des Mondiaux M18, qu’il a disputés ces deux dernières années, Simon Le Coultre vit, depuis mercredi dernier à Buffalo (USA), son premier Championnat du monde M20 avec l’équipe de Suisse dirigée par Christian Wohlwend. A 18 ans, le défenseur combier des Wildcats de Moncton (CAN) fait partie des petits jeunes de la sélection à croix blanche, qui s’est hissée en quarts de finale.

 

Simon, votre victoire 3-2 d’entrée de jeu contre le Bélarus était primordiale pour éviter les matches contre la relégation…

C’est sûr qu’on sentait pas mal de pression pour ce match, et les entraîneurs nous ont spécifiquement préparés à ce rendez-vous durant les deux semaines qui ont précédé le tournoi. Gagner cette première rencontre nous un peu a libérés pour la suite. On avait pour objectif minimal d’atteindre les quarts de finale (ndlr : pour cela, il fallait terminer parmi les quatre premiers du groupe composé de cinq équipes, un objectif atteint).

A présent, on souhaite décrocher une médaille (ndlr : l’interview a été réalisée avant le quart contre le Canada disputé durant la nuit dernière ; résultat dans notre édition de demain).

 

Que faire pour battre un adversaire tel que le Canada, qui vous a dominé 8-1 en préparation ?

On doit respecter notre plan de match, qui a bien fonctionné contre la Russie, la Suède et la République tchèque, des adversaires contre qui on a rivalisé deux tiers durant.

 

Justement, que se passe-t-il lors des fins de rencontre, qui vous ont valu trois défaites consécutives (respectivement 5-2, 7-2 et 6-3), alors que vous aviez tenu tête aux favoris jusque-là ?

Honnêtement, je ne sais pas. Je n’ai pas d’explication. A ces instants, la moindre petite erreur peut donner l’avantage à une équipe ou l’autre.

 

Pour votre part, au fil du tournoi, vous avez gagné en temps de jeu, qui est passé de trois minutes contre le Bélarus à plus de vingt face aux Tchèques, dimanche dernier.

J’ai commencé en tant que septième défenseur contre le Bélarus, puis j’ai eu ma chance dans la troisième paire contre la Russie et j’ai réussi à garder ma place pour les rencontre suivantes. A ces Mondiaux, tout va plus vite, on a moins de temps pour réagir. Et comme on s’est régulièrement retrouvés dans notre camp, je me suis essentiellement concentré sur mon jeu défensif.

 

Seulement sept défenseurs font partie de la sélection. Pensiez-vous pouvoir être du voyage ?

Comme le tournoi se déroule aux Etats-Unis, sur une petite surface de jeu, et que je joue dans de telles conditions en Ligue de hockey junior majeur du Québec, je savais que j’avais mes chances. Je pense que cela a joué en ma faveur.

 

Comment se passe votre deuxième saison avec Moncton ?

Les choses se déroulent bien. L’effectif a connu beaucoup de changements l’été passé, et on a commencé le championnat très fort, avant de connaître un coup de mou. L’équipe a retrouvé le bon momentum depuis quelques rencontres et a, d’ailleurs, remporté le dernier match de l’année, dimanche passé. On va pouvoir repartir sur notre bonne lancée pour viser une participation aux playoffs.

 

Et sur un plan personnel ?

Après la difficile saison dernière, c’est mieux. Forcément, quand l’équipe va bien, tout va. Ce qui m’aide à m’améliorer.

 

S’agissant de votre avenir, y a-til une chance de vous revoir en Suisse la saison prochaine ?

Je ne sais pas encore. Pour le moment, je me concentre sur l’exercice actuel.

 

Championnat du monde M20, Buffalo : Résultats de la Suisse : Suisse – Bélarus 3-2 ; Russie – Suisse 5-2 ; Suède – Suisse 7-2 ; Suisse – République tchèque 3-6.

Les quarts de finale opposent : la Suisse au Canada, la République tchèque à la Finlande, la Suède à la Slovaquie et les Etats-Unis à la Russie. Des matches qui se sont tous déroulés la nuit dernière (horaire suisse).

Enregistrer

Enregistrer

Manuel Gremion