Logo

Corcelles-sur-Chavornay joue les pionniers

16 mars 2012

Le village du Nord vaudois est bel et bien décidé à se lancer dans la pose d’installations photovoltaïques sur une quarantaine de ses toitures. Une séance d’information vient de démontrer l’engouement de la population.

Les intervenants, de g. à dr.: Dominique Reymond, chef du Service cantonal de l’Energie, Jacques Bonvin, de l’entreprise Solstis, le municipal Christian Hunziker et le syndic Jacques Piot

Corcelles-sur-Chavornay pourrait bien être rebaptisé «Corcelles-sous-le-Soleil» s’il mène à bien son projet d’installer ces prochaines années des panneaux solaires sur plusieurs toits du village qui se prêtent particulièrement bien à cette technique de plus en plus prisée dans le domaine des énergies renouvelables.

Lors d’une séance d’information qui s’est tenue mardi soir sous l’égide de la Municipalité, plus de 70 personnes, accueillies par le syndic Jacques Piot, ont en tout cas démontré leur intérêt pour ce projet, qui constituerait une première suisse à l’échelle d’un village.

Presque l’unanimité

Corcelles compte aujourd’hui 319 habitants et un groupe de travail est déjà à l’oeuvre depuis une année pour l’étude de faisabilité. Un sondage a été lancé auprès de la population et, sur 52 questionnaires en retour, 48 ont fait part d’un avis favorable, dont 35 propriétaires.

C’est dire si ce résultat encourageant a poussé les autorités à poursuivre le processus et à faire appel à l’entreprise Solstis, spécialiste dans ce domaine, pour apporter son expérience et son soutien aux fondements d’une telle entreprise.

Assurer 96% de la consommation de la commune

Fer de lance de l’opération, le municipal Christian Hunziker a expliqué en détail le contexte général de la mise en œuvre du projet, son potentiel énergétique, le système d’orientation des installations photovoltaïques, les critères de rentabilité, le mode de financement le mieux adapté et la volonté des autorités d’aller de l’avant si la population lui apporte son appui. «Les 99 bâtiments du village ont été répertoriés avec les pentes et les dimensions des toitures, a-t-il indiqué. 63% de ces dernières se sont révélées exploitables, alors que les bâtiments historiques et/ou classés ne seront pas pris en considération. Or, avec 45 installations, il serait possible d’assurer 96% de la consommation totale d’électricité de la commune.»

Parmi les quatre variantes pour un mode de financement, c’est celui de la constitution d’une coopérative avec des professionnels, en l’occurrence la maison Solstis, qui a été retenu.

Du coup, cette entreprise assurera le suivi des installations dès que les accords auront été signés avec les propriétaires et que les mises à l’enquête auront obtenu le feu vert.

Une rétribution à prix coûtant via Swissgrid

Chef du Service vaudois de l’énergie, Dominique Reymond a donné toutes les informations nécessaires sur le principe de rétribution à prix coûtant des installations solaires, via la société Swissgrid. Quant à Jacques Bonvin, de l’entreprise Solstis, il a expliqué en détail le système de fonctionnement et d’intégration d’une centrale photovoltaïque, et souligné qu’un tel projet participatif portait toute l’essence de ce que constitue vraiment l’énergie solaire.

Enfin, Christine Leu a signalé que l’ADNV apporterait son appui à une telle réalisation et formulé des encouragements afin que le village de Corcelles-sur-Chavornay soit vraiment le premier des premiers dans ce domaine.

Roger Juillerat