Logo
Coup d’arrêt pour Yverdon Sport à Bâle
Hugo Fargues a beaucoup bataillé ce samedi à Bâle. (c)PHOTO: OLIVIER ALLENSPACH/FLASHPRESS

Coup d’arrêt pour Yverdon Sport à Bâle

10 avril 2021

Trois matches, quatre points. YS n’avait pas un calendrier facile pour débuter cette année 2021 en Promotion League, mais force est de constater que le rythme a baissé. Les Yverdonnois ont d’ailleurs concédé leur toute première défaite de la saison ce samedi, la première donc pour Jean-Michel Aeby depuis son arrivée à la tête de l’équipe.

Un Bâle II renforcé par Afimico Pululu, Orges Bunjaku, Yannick Marchand, Julian Von Moos et le prodige argentin Matias Palacios, face à un Yverdon Sport amoindri, voilà le programme de ce samedi après-midi au stade d’ahtlétisme de Saint-Jacques. Dès la composition des équipes tombée, YS savait qu’il aurait fort à faire face à ce FC Bâle “1,5” pour son troisième match officiel dans cette année 2021 après la victoire face à Breitenrain (3-1) et le nul à Bellinzone (1-1).

Privé de William Le Pogam et de Nehemie Lusuena (suspendus), tout comme de Mustafa Sejmenovic (adducteurs, bientôt de retour) et d’Axel Danner (péroné, fin de saison), YS ne se présentait pas dans la meilleure des configurations possibles, c’est un fait, mais une équipe qui veut monter en Challenge League doit savoir passer dessus ce genre d’obstacles. Le contingent d’Yverdon Sport a été construit de telle façon que tous les postes sont doublés et cette rencontre était une belle occasion pour les joueurs ayant moins de temps de jeu de prouver leur valeur.

Ainsi, il est à relever que Muamer Zeneli et Safet Alic ont réalisé de très belles performances à leur poste respectif. Le latéral gauche est à créditer d’une très bonne rencontre, tant dans l’état d’esprit que dans son apport offensif. Dur sur l’homme, toujours bien placé, et dangereux grâce à la qualité de son pied gauche: Muamer Zeneli a prouvé ce samedi être à la hauteur des attentes lorsqu’il est fait appel à lui, alors qu’il joue logiquement peu, étant confronté à la concurrence du meilleur joueur d’YS au premier tour, William Le Pogam.

Il n’empêche que ce samedi, YS a souffert à Bâle, comme lundi dernier à Bellinzone. Le joyau argentin Matias Palacios a inscrit le 1-0 d’un coup-franc vicieux, traversant la défense, et YS s’est incliné à la 89e sur un coup de pied arrêté mal jugé par Kevin Martin et repris victorieusement par Louis Lurvink. Si le gardien yverdonnois avait été bien inspiré au Tessin, faisant gagner un point à son équipe, il aura de gros regrets en repensant à cette sortie aérienne manquée ce samedi à Bâle.

Entre ces deux réussites bâloises, YS était revenu à 1-1 grâce à un penalty obtenu et transformé par Sergio Cortelezzi, exactement comme lundi à Bellinzone. Globalement, YS a été plutôt bon dans le jeu, manquant toutefois de percussion et d’explosivité vers l’avant, un mal récurrent en 2021. L’interruption de cinq mois n’a pas fait de bien aux organismes, c’est une certitude. La belle machine de l’automne ne carbure pas au même rythme.

YS repart donc vaincu du stade d’athlétisme de Saint-Jacques et devra rebondir dans les prochaines journées afin que cette défaite soit un simple accident dans la route vers la Challenge League. Le prochain match, samedi à domicile face à Rapperswil, un concurrent direct pour la promotion, vaudra sans aucun doute très cher. YS ne l’a pas préparé de la meilleure des manières, mais devrait, bonne nouvelle, pouvoir compter sur Mustafa Sejmenovic, son leader de la défense. Même si Adriano De Pierro et Sébastien Le Neün n’ont pas démérité ce samedi, YS est toujours meilleur quand il peut compter sur son emblématique capitaine. Reste maintenant à préparer sereinement ce choc qui pourrait bien conditionner la suite de la saison, dans un sens ou dans l’autre.

FC Bâle II – Yverdon Sport 2-1 (1-0)

Buts 36e Palacios 1-0, 73e Cortelezzi, pen. 1-1, 89e Lurvink 2-1.

Bâle Gebhardt; Spataro, Lurvink, Gubinelli, O- Bunjaku; Durrer (75 Suter); Von Moos (57e Vishi), Stevanovic (66e Stajic), Marchand, A. Pululu (66e P. Pululu); Palacios.

Entraîneur: Matthias Kohler

Yverdon Martin; Nioby, De Pierro, Le Neün (90e Delgado), Zeneli; Alic (74e G. Bunjaku), Kabacalman (65e Tokam), Fargues; Eleouet (65e Mobulu), Cortelezzi, Ninte.

Entraîneur : Jean-Michel Aeby

Notes Stade d’athlétisme Saint-Jacques. Arbitrage de M. Zürcher, qui avertit Fargues (14e), Durrer (20e), De Pierro (37e), Kabacalman (48e), Alic (62e, réclamation), Bunjaku (65e, jeu dur).

Tim Guillemin