Logo

Coureurs Nord-Vaudois en retrait en Valais

27 juin 2016 | Edition N°1772

Cyclisme – Danilo Wyss a pris la 4e place de la course en ligne des Championnats de Suisse, hier à Martigny. Le Valaisan Jonathan Fumeaux a gagné en solitaire.

Danilo Wyss a endossé, pour la dernière fois, sa tunique de champion de Suisse, hier à Martigny. © Blanchard -a

Danilo Wyss a endossé, pour la dernière fois, sa tunique de champion de Suisse, hier à Martigny.

Jonathan Fumeaux (IAM) a créé la surprise en s’imposant hier, lors des Championnats de Suisse, à Martigny. Le Contheysan de 28 ans s’est échappé en solitaire dans le dernier tour du parcours. Il a devancé de 44’’ le peloton des poursuivants, réglé au sprint par son coéquipier Pirmin Lang. La 3e place est revenue à un autre Valaisan, Steve Morabito (FDJ).

La formation IAM, qui alignait neuf coureurs au départ, a fait parler sa supériorité numérique tout au long de la journée, en multipliant les attaques. Elle a ainsi décroché un nouveau succès de prestige, alors qu’elle est appelée à disparaître en fin de saison.

Jonathan Fumeaux -qui ne disputera pas le prochain Tour de France- a signé son troisième succès chez les professionnels, de loin le plus beau. Il comptait jusqu’ici deux victoires d’étape dans des épreuves de moindre importance (Grand Prix Chantal Biya 2011, Tour d’Alsace 2012).

Cette course élite masculine a été amputée d’un tour (19,5 km de moins, soit 175,5 au total). La décision est tombée en pleine épreuve (!), les coureurs trouvant le parcours trop long et difficile.

Champion sortant, Danilo Wyss a manqué de peu le podium, terminant à la 4e place. «C’était une course très spéciale et super tactique. Lorsque Jonathan Fumeaux est sorti au début du dernier tour. La poursuite était désorganisée et on ne l’a pas revu. J’espérais dès lors obtenir une médaille, mais j’ai terminé 4e. Cela ne change pas grand-chose au final», a estimé l’habitant d’Estavayer.

Chez les nationaux, les coureurs nord-vaudois n’ont guère été à la fête, lors d’une course remportée par Patrick Müller. Parmi les derniers amateurs à suivre le rythme d’un peloton composé des deux catégories élites, Théry Schir a été lâché à deux tours de la fin, avant de mettre la flèche à droite. «Ma forme était bonne, mais les deux bosses du parcours étaient trop raides pour moi. Je me faisais régulièrement décroché et je devais fournir des efforts pour accroché à nouveau le bon wagon», a regretté le pensionnaire du VC Orbe. Même déception pour son pote de club, Cyrille Thiéry, contraint à l’abandon à la mi-course: «Malheureusement je n’ai pas été dans le coup. Je dois dire que je la sentais un peu venir, mais c’est quand même décevant», a-t-il concédé.

Chez les M19, le Sécheron Antoine Aebi n’a pas non plus vu l’arrivée. «J’ai été lâché dans la deuxième montée du 4e tour. Le rythme d’enfer imposé par Marc Hirschi m’a été fatal. Je savais que le parcours n’était pas taillé pour moi, mais je ressens toutefois une petite déception quand même», a-t-il relaté.

Pas de Tour pour Wyss

Danilo Wyss n’a pas été retenu par la BMC pour disputer le Tour de France, dès samedi prochain. Michael Schär sera le seul Suisse aligné par cette équipe.

Marc Fragnière

ATS