Logo

Danilo Wyss a savouré pour les siens

26 juin 2017 | Edition N°2024

Cyclisme – L’Urbigène s’est mis à la planche pour l’équipe BMC, auteur d’un triplé aux Championnats de Suisse à Affoltern am Albis (ZH), hier. De son côté, le Chavornaysan Cyrille Thiéry a terminé au 11e rang du classement élite (M23).

En équipier modèle, Danilo Wyss a conduit ses coéquipiers de chez BMC vers le podium. Finalement 17e, le coureur du VC Orbe peut se réjouir de l’immense performance de sa formation. ©Elisa Haumesser

En équipier modèle, Danilo Wyss a conduit ses coéquipiers de chez BMC vers le podium. Finalement 17e, le coureur du VC Orbe peut se réjouir de l’immense performance de sa formation.

La meute BMC a sorti les crocs, hier, aux Championnats de Suisse de cyclisme à Affoltern am Albis, dans le canton de Zurich. Et Danilo Wyss a joué les dresseurs de prestige. Facilité sans doute par la grande condition de son coéquipier Silvan Dillier, nouveau champion national, le coureur du VC Orbe a été la pierre angulaire du triplé dont la BMC s’est payé le luxe. Equipier modèle, il a maîtrisé l’ensemble des rares offensives adverses.

Danilo Wyss s’est même essayé aux chasses-patates l’espace d’un tour bouclé en une vitesse record. Avant de rentrer dans les rangs, le citoyen d’Estavayer-le-Lac a garanti à Dillier un fauteuil confortable. «Notre leader sur la course était Silvan, assurait le Nord-Vaudois. Il se trouvait en grande forme et nous avons pu creuser le trou pour lui.»

Un gouffre même. À l’arrivée, le coureur argovien a laissé ses collègues Stefan Küng (2e) et Kilian Frankiny (3e) à près de deux minutes, prenant encore le temps de soulever son vélo en guise de trophée. Danilo Wyss a terminé dans un second peloton, à 7’14’’ du vainqueur (19e). Cyrille Thièry s’est classé dans le même temps (26e). Ce dernier figure à la 11e place du classement élite (M23).

 

D’autres priorités

 

Théry Schir, en revanche, a préféré mettre la flèche à mi-course. «Je ne me sentais pas assez bien et je sais que ce genre de parcours ne me convient pas», glissait le pensionnaire du VC Orbe. «Je n’étais pas dans ma meilleure journée.»

Place désormais à la piste pour l’habitué des vélodromes. «Je me suis spécifiquement préparé pour ça ces derniers temps. Je vais disputer les Six Jours de Fiorenzuola et ensuite tenter de décrocher une qualification pour la Coupe du Monde.» L’hiver trotte déjà dans un coin de sa tête.

Quatrième Nord-Vaudois engagé, Antoine Aebi a aussi abdiqué. Pour sa première année amateur, le niveau international a semblé bien hors de portée. Le Sécheron, pour qui ce championnat relevait du défi, s’est résigné lorsque le peloton l’a distancé à 80 bornes de la fin.

«J’apprécie ce genre de courses d’habitude, reconnaissait Antoine Aebi. Mais le niveau était beaucoup trop haut pour moi. Cela m’a donné une bonne expérience.» À 18 ans, nul doute que le licencié au VC Orbe en verra d’autres, des championnats nationaux.

Mathieu Roduit ■

 

Une victoire dans la continuité

 

Cyrille Thiéry pose avec sa médaille d’or. ©DR

Cyrille Thiéry pose avec sa médaille d’or.

Cyrille Thiéry avait terminé 3e des M23 du contre-la-montre des Championnats suisses il y a deux ans et 2e l’an passé. Jeudi dernier, il a poursuit son incroyable progression en montant sur la première marche du podium. «C’est une performance qui entre dans la continuité de mes derniers résultats, relevait le Chavornaysan. Après les Championnats du monde sur piste à Hong Kong, j’ai senti le besoin de souffler un peu. J’ai écouté mon corps, c’était nécessaire pour arriver en forme jeudi.»

A cette occasion, le cycliste du VC Orbe Thery Schir a également brillé, obtenant la 3e place du classement général. «Je me suis peut-être montré un peu trop prudent au départ, mais c’est vraiment le meilleur résultat que je pouvais aller chercher. Je m’étais principalement entraîné sur piste, mais je me suis quand même senti très à l’aise sur le bitume.»

Florian Vaney ■

Enregistrer

Rédaction