Logo

De fil en aiguille, les tout-petits ont affiné leur style

16 mai 2019 | Edition N°2499

Yverdon-les-Bains – Avec Kids, le MuMode consacre une exposition à la mode enfantine du XVIIIe siècle à nos jours. Une centaine de pièces sont présentées dans une scénographie signée Laurent Pavy.

Il y a quelque mois, on s’était faufilé entre les cartons d’habits du Musée suisse de la mode (MuMode), à Yverdon-les-Bains. Dans le dépôt situé à la rue des Casernes, la directrice Anna-Lina Corda avait dévoilé plusieurs pièces prestigieuses issues de la collection enfantine de l’institution. À l’époque, elle cherchait des vêtements pour garçon afin d’habiller sa nouvelle exposition consacrée à la mode enfantine du XVIIIe siècle à nos jours.

L’idée de cette rétrospective, à découvrir du 19 mai au 27 octobre, est toutefois plus ancienne. En 2013 déjà, avec feu Antonio Villaverde, conservateur et vice-président de l’institution, la directrice avait répertorié plus de 3000 pièces, parmi lesquelles figuraient de nombreux habits d’enfants. «On s’était toujours dit qu’on organiserait une exposition sur cette thématique. On avait même défini le titre», raconte aujourd’hui Anne-Lina Corda, qui a voulu rendre hommage à l’homme qui a beaucoup compté pour le MuMode.

La garde-robe enfantine ou le reflet de différentes époques

Changement de décor, hier, lors de la présentation de Kids, au château d’Yverdon-les-Bains. Exit les cartons, place à une riche exposition qui met en valeur 75 vêtements issus de la garde-robe enfantine ainsi que plusieurs accessoires, dont la plupart ont été offerts à l’institution yverdonnoise. De la layette blanche à la robe bleu clair à smocks, en passant par la jupe en tartan, la barboteuse et la grenouillère, cette rétrospective illustre les changements opérés dans les codes vestimentaires au fil de l’Histoire. «Les pièces qui nous sont parvenues appartenaient principalement à des familles aisées et ne reflètent peut-être pas les conditions de vie parfois difficiles de certains enfants», explique la directrice de l’institution yverdonnoise. Dans la tour du château, deux pièces phares de la collection retiennent l’attention: un tailleur en tweed griffé Chanel, prêté pour l’occasion, et un bonnet blanc en coton serti, la plus ancienne pièce de la collection enfantine du musée qui date de 1770.

Par ailleurs, la scénographie signée Laurent Pavy attire le regard du visiteur. En collaboration avec la Fondation vaudoise du patrimoine scolaire, qui a mis à disposition plusieurs photographies de classe, le designer a créé des bannières qui confèrent une plus grande dimension à cette exposition.

____________________________________________________________________________

Ateliers en mode écolo

En partenariat avec le MuMode, Eco Fashion Lab, une association active dans la promotion de la mode éthique, durable et écolo, organisera plusieurs ateliers pédagogiques dans les classes d’Yverdon-les-Bains. Le but? Sensibiliser les générations futures à l’impact de l’industrie textile sur la planète. L’occasion pour les enfants de suivre le cycle de vie d’un t-shirt, depuis la plantation du coton jusqu’à son recyclage. «Aujourd’hui, on observe un véritable mouvement vers la mode éthique», commente Anna-Lina Corda, qui constate aussi que de plus en plus de parents utilisent des langes lavables.

Valérie Beauverd