Logo

Des Nord-Vaudois aident un dauphin

22 janvier 2014

Dentsply Maillefer, une entreprise spécialisée en endodontie à Ballaigues, a soutenu l’opération extraordinaire d’un dauphin au Ocean Park de Hong-Kong.

Cedric Tutt a soigné le dauphin grâce à l’entreprise de Ballaigues.

Cedric Tutt a soigné le dauphin grâce à l’entreprise de Ballaigues.

Dumisa, un grand dauphin femelle âgé de 8 ans et souffrant d’abrasion dentaire généralisée, a fait l’objet l’automne passé d’un traitement qui a duré plusieurs heures. Cette procédure inhabituelle et complexe a été réalisée à Hong Kong par un dentiste vétérinaire sud-africain, Cedric Tutt, qui a utilisé des instruments d’une entreprise de Ballaigues : Dentsply Maillefer. L’entreprise nord-vaudoise est spécialisée dans la conception, fabrication et commercialisation de matériel dentaire pour le traitement canalaire. Elle conçoit et fabrique sur mesure ses propres machines afin de produire près d’un million d’instruments par jour.

«C’est très excitant d’être amené à participer à un projet si extraordinaire, souligne Dominique Legros, directeur général de Dentsply Maillefer. En plus d’un siècle d’histoire, notre société s’est principalement concentrée sur les êtres humains. Voir que nos instruments peuvent aussi être utiles aux animaux est donc une nouvelle source d’inspiration pour nous. Dans ce cas précis, nous n’avons pas eu besoin de mettre au point des instruments spécifiques étant donné que les dents des dauphins sont homodontes, c’est-à-dire similaires aux dents humaines, notamment par leur forme.» Fondée en 1889 par Auguste Maillefer, l’entreprise compte 900 employés qui travaillent dans 120 disciplines différentes.

Le docteur Cedric Tutt, un des rares vétérinaires spécialistes en médecine dentaire, parcourt le globe depuis dix ans pour prévenir et traiter les maladies dentaires chez les animaux sauvages, des pandas aux lions de mer. Il est reconnaissant envers l’entreprise qui a pu l’aider dans sa démarche : «Dumisa souffrait d’abrasion dentaire généralisée. Si autrefois nous n’aurions pas eu d’autre choix que d’extraire toutes ses dents, nous pouvons aujourd’hui les conserver, grâce à un traitement canalaire utilisant un ciment endodontique spécial qui permet de recréer l’os entourant la racine.»

Gianluca Agosta