Logo

Des stars à l’assaut du Suchet

14 octobre 2014

Course à pied – Près de 180 courageux ont participé à la première édition de la Verticale. Parmi eux, des pointures des épreuves de montagne.

Patrick Vonlanthen, de Molondin, a été le régional le plus rapide. © Michel Duperrex

Patrick Vonlanthen, de Molondin, a été le régional le plus rapide.

Il y a d’un côté ce tracé abrupt, proposant un dénivelé de 900 mètres sur un peu plus de quatre kilomètres. Du haut de ses 1588 mètres, le Suchet profite d’une rare éclaircie de la matinée pour lorgner fièrement le refuge des Mélèzes en contrebas. Pour ne rien faciliter, le brouillard se transforme en bruine, qui deviendra glaçante sur les hauteurs. Un temps à ne pas mettre un coureur dehors, diront certains.

De l’autre côté, on retrouve coureurs, skieurs alpinistes ou randonneurs à la recherche d’un défi. Si l’ambition commune reste de gravir le Suchet, tous n’ont pas la même «caisse»: on trouve, au départ, de véritables pointures, à commencer par le Français Xavier Thévenard, vainqueur de l’Ultra-Trail du Mont Blanc en 2013. Sylvain Freiholz, ancien sauteur à skis professionnel du Brassus, a également épinglé un dossard. Une diversité qui ravit les organisateurs. «C’est un immense plaisir de voir tous les niveaux se confronter», se réjouit Marc Kunze.

“Obligés de se faire mal”

Dix heures tapantes et le premier concurrent s’élance. Afin de limiter les dépassements sur des chemins étroits, un départ est donné toutes les trente secondes, en format contre-la-montre. Une première rampe se dresse devant le coureur, après seulement cinquante mètres sur le bitume. Les plus affûtés s’y lancent à grandes enjambées et disparaissent dans la forêt à une vitesse ahurissante. La suite ne sera qu’une succession de montées, où la majorité sont contraints de marcher. Seuls quelques tronçons à travers les prés offrent un brin de répit bienvenu. «Nous sommes tout le temps à la limite», affirme le Molondinois Patrick Vonlanthen, vainqueur de la catégorie des plus de 40 ans.

A la Mathoule, plus de la moitié du dénivelé est avalé, mais le plus dur reste à gravir. Les coureurs «s’écrasent» ensuite littéralement contre un mur. Le triangle du Suchet est à vue. Ignorant les chemins, le tracé emprunte la ligne directe, droit dans la pente. Le souffle devient toujours plus court, le travail avec les bâtons supplée les jambes épuisées. «Après la forêt, j’ai commencé à marcher et pousser un maximum sur les bras, explique le Français Geoffrey Lafarge, membre du cadre B de l’équipe de France de combiné nordique. Sur la fin, on est obligés de se faire mal. C’est à la fois le pire et le meilleur moment.»

Au bout de l’effort, les visages rasent le sol et les jambes brûlent. La ligne franchie, la plupart s’affalent sur le sol, le souffle perdu. Samedi, rares sont ceux qui ont été récompensés par la vue sur les trois lacs. Ce n’est pas faute de s’être dépêchés.

 

L’incroyable journée de Xavier Thévenard

La première édition de la Verticale du Suchet a été «une réussite à tous les niveaux» pour le Team Suchet, club de passionnés de ski-alpinisme, organisateur de l’événement. La victoire est revenue au Français Geoffrey Lafarge, qui a avalé les 900 mètres de dénivelé en 34’43.

Xavier Thévenard, de Jougne, une figure de la discipline. © Michel Duperrex

Xavier Thévenard, de Jougne, une figure de la discipline.

«Ce type d’effort ressemble aux compétitions de ski nordique, affirme le Chamoniard de 24 ans. Les gens que j’ai doublés m’encourageaient, l’ambiance était excellente.» L’invité surprise Xavier Thévenard a terminé 3e à 1’45. Ce coureur de 26 ans a fait de la compétition vaudoise une étape dans sa préparation pour le Grand Raid de la Réunion. «J’ai couru 1h30 pour me rendre au départ ce matin. Je suis monté une fois au Suchet avant la course et l’ai refait après l’épreuve, accomplissant ainsi ma sortie longue aujourd’hui», racontait-il.

Le premier régional, Patrick Vonlanthen, pointe au 6e rang du général. Chez les dames, Christiane Bouquet (Sainte-Croix) l’a emporté en 45’42.

Tous les résultats sur: www.teamsuchet.ch  

Quentin Dousse