Logo

Deux coaches et des tas de projets

31 août 2017 | Edition N°2071

Triathlon – Les athlètes du Tryverdon sont entre de bonnes mains, celles de Didier Brocard et d’Apolline Carrard. Le Grandsonnois, nouvel entraîneur en chef, souhaite développer le sport-santé et l’approche mentale.

Apolline Carrard et Didier Brocard, le dynamique duo d’entraîneurs du Tryverdon. ©Michel Duperrex

Apolline Carrard et Didier Brocard, le dynamique duo d’entraîneurs du Tryverdon.

Arrivé en début d’année aux commandes du secteur sportif du Tryverdon, Didier Brocard foisonne d’idées pour continuer de développer un club qui, fort d’une centaine de membres, marche bien. Les projets de l’entraîneur s’articulent autour de trois points : le sport-santé, la préparation mentale et la formation.

«Beaucoup de choses ont déjà été réalisées, que ce soit pour les jeunes, les populaires et l’élite, souligne le successeur de Joël Maillefer. L’idée est de poursuivre dans cette lignée, notamment en s’affairant à conserver l’excellente ambiance qui règne entre les membres.» Le Grandsonnois envisage, en outre, de s’attaquer sérieusement à d’autres pans. Et notamment le sport-santé, domaine dans lequel il exerce, par ailleurs : «Beaucoup de gens veulent bouger sans forcément faire de la compétition. Actuellement, on s’entraîne tous ensemble. Je serais prêt, par exemple, à ouvrir des ateliers, même aux gens extérieurs au club.» Afin de donner un cadre correct à ceux qui, inconsciemment, ne s’entraînent pas de la meilleure des manières.

La préparation mentale est un des autres points sur lequel Didier Brocard insiste, lorsqu’il évoque ses projets. Son expérience d’ancien professionnel de la discipline lui permet de dire qu’il s’agit d’un «outil négligé». «On travaillerait alors avec des spécialistes, affirme le coach du Tryverdon. On souhaiterait donner des choses qui peuvent être également utiles dans la vie de tous les jours. Oui, on crée des sportifs, mais on veut aussi aider à façonner de belles personnes.»

Le club de la Cité thermale a également une vocation formatrice. Et pas seulement de triathlètes : «Je ne vais pas faire dix ans en tant qu’entraîneur, lâche le Bocan. J’espère susciter des vocations à l’interne aussi.» Une façon de pouvoir assurer un roulement naturel à l’avenir.

 

Promesses d’avenir

 

Le travail de formation est entrepris avec le précieux concours d’Apolline Carrard, en charge de la section jeunesse, qui compte une quinzaine d’athlètes de 10 à 17 ans. Ceux-ci s’entraînent à raison de trois sessions hebdomadaires. «Beaucoup font du triathlon pour le plaisir et pour avoir une activité régulière. D’autres sont plus axés compétition », détaille l’Yverdonnoise.

Les fruits du labeur entrepris tombent de plus en plus régulièrement. Cette année, par exemple, Théo Harnischberg est devenu vice-champion de Suisse de sa catégorie. Elias Leimer a, pour sa part, remporté le titre romand. Enfin, l’équipe du Tryverdon est 3e romande des 12-13 ans.

La jeune entrepreneuse -elle a créé sa propre firme, baptisée VO2 Sport, spécialisée dans les tests d’efforts sportifs- souhaite continuer à développer la section fondée en 2013. C’est carrément tout le club qui cherche à poursuivre son expansion. «L’un des défis du futur, outre de dénicher de nouveaux sponsors, sera de trouver des infrastructures capables d’accueillir le nombre grandissant de triathlètes, estime Didier Brocard. Ainsi que de recruter du monde pour chapeauter tout ça.»

 

La course de l’année

 

Dans trois jours, la majorité des athlètes du club de la Cité thermale seront en lice, à domicile, au Triathlon d’Yverdon. Ce sera un peu la course de l’année pour quelques-uns d’entre eux. «Certains de mes jeunes ne s’entraînent que pour cette épreuve-là», glisse Apolline Carrard. Dans tous les cas, les régionaux apprécient, chaque année, de disputer une course sur leur lieu d’entraînement. Devant leurs proches.

 

Triathlon d’Yverdon : l’épreuve aura lieu dimanche

 

Le lac sera noir de triathlètes, dimanche. ©Champi-a

Le lac sera noir de triathlètes, dimanche.

Traditionnel rendez-vous sportif de la fin de l’été, le Triathlon d’Yverdon-les-Bains se déroulera ce dimanche. Plusieurs centaines de participants de tous âges et tous niveaux s’y affronteront, notamment dans le cadre des Pro, Junior et Youth Leagues. Organisé à la plage et dans les rues de la Cité thermale, l’épreuve proposera différentes catégories de compétition. Les sportifs s’affronteront dès 8h10, avec les séries short distance, suivies par les courses des plus jeunes, de 10 à 15 ans, dès 11h15. Le coup d’envoi des Pro, Junior et Youth Leagues, épreuves inscrites au Swiss Triathlon Circuit, sera donné à 13h30. Les participants se mesureront sur 0,75 km de natation, 22,5 km de vélo et 5,3 km de course à pied. Un parcours sur distance olympique est également proposé dès 14h10. Il est encore possible de s’inscrire sur Internet, jusqu’à ce soir, ou sur place le samedi, de 16h à 18h, et le dimanche, dès 6h30. Les courses du matin seront ouvertes à tous, tandis que celles de l’après-midi seront, pour la majorité, réservées aux licenciés.

 

Restrictions de circulation

 

Les parcours vélo sillonnant les rues de la ville, il faudra tenir compte des perturbations de circulation. Les rues suivantes seront fermées de 7h à 18h : ch. De la Grève de Clendy, av. Des Sports, av. De la Plage, av. Des Iris (partiellement), rue de l’Ancien-Stand, av. Haldimand (chaussée côté lac), rue de Clendy, route de Cheseaux, ch. Du Collège (Cheseaux, voie de circulation montante), route du Gymnase (Cheseaux), av. Des Quatre-Marronniers, rue de la Plaine (chaussée côté lac), rue du Casino.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Manuel Gremion