Logo

Djibril Cissé dans l’expectative

24 avril 2018 | Edition N°2232

Annoncé partant par plusieurs médias électroniques, Djibril Cissé attend en fait une offre du président Mario Di Pietrantonio et de son comité. Il envisage toutes les possibilités, y compris de mettre fin à sa carrière.

«Demandez au président!» Alors que plusieurs médias l’annonçaient hier en partance pour Vicenza, qui évolue en troisième division italienne, Djibril Cissé était tout sauf catégorique: «Je suis sous contrat avec Yverdon Sport jusqu’en fin de saison. A ce stade, je n’ai eu aucune offre pour la suite. Tout reste ouvert, y compris la possibilité de mettre fin à ma carrière.»

C’est dire que rien n’est décidé. Il n’est pas exclu, en fonction de l’évolution de la situation ces prochains jours, que la collaboration avec Djibril Cissé soit poursuivie. Ce n’est un secret pour personne, le Français et sa famille se plaisent en Suisse, même si, à ses débuts, l’attaquant avait été surpris par «le prix de la baguette»!

Que penser alors du départ pour l’Italie annoncé par le site spécialisé sofoot.com? On relèvera simplement qu’il s’agit d’une simple hypothèse. Vicenza Calcio est en faillite et des acquéreurs français s’y intéressent. Evidemment, la venue de Cissé leur donnerait du crédit. Mais de là à convaincre le célèbre joueur de prendre ce risque…

Priorité à l’entraîneur

«La priorité, cette semaine, c’est de renouveler le contrat de l’entraîneur», relève Ludovic Herren, vice-président d’YS, en l’absence du président Mario Di Pietrantonio.

Une fois le contrat signé avec le coach – les négociations n’ont encore pas abouti –, le comité, dans lequel le directeur sportif Serge Duperret exerce une influence certaine, s’attaquera aux contrats des joueurs. Tous, à deux exceptions près, dont celle de l’arrière Adriano De Pierro, sont à renouveler… ou pas.

Et l’incertitude est montée d’un cran hier. Car le refus de délivrer une licence, en première instance, à Chiasso et à Stade Nyonnais (lire ci-contre) fait d’YS un promu en puissance en Challenge League.

Isidore Raposo