Logo

Un duathlon particulier à L’Abbaye

18 juillet 2017 | Edition N°2040

Stand up paddle – Deux jours d’activités sportives, parmi lesquelles la double épreuve cross-stand up paddle, ont rythmé le week-end à L’Abbaye.

Les participants aux épreuves de 6 et 10 km du dimanche se sont frottés au passage technique de la bouée, au Pont. ©Pierre Blanchard

Les participants aux épreuves de 6 et 10 km du dimanche se sont frottés au passage technique de la bouée, au Pont.

L’association Alps Sup s’est donnée de la peine, le weekend dernier à L’Abbaye. Samedi, l’AAS a organisé un combiné cross-country et stand up paddle, avant de remettre l’ouvrage sur le métier le lendemain, avec la quatrième édition du Sup Race du lac de Joux.

Courir et pagayer en gardant son équilibre sur une planche de surf semblent être, à première vue, deux disciplines antinomiques. Pourtant, pour dynamiser sa manifestation, l’association Alps Sup n’a pas hésité à organiser un duathlon particulier avec, comme première épreuve, un cross de 6,5 km avec un fort dénivelé. Le circuit partait de L’Abbaye pour gagner le chalet des Croisettes, avant un retour au point de départ en passant par le chalet de l’Hermitage. La deuxième épreuve n’était autre qu’un parcours de 4 km sur le lac en stand up paddle. Dix-neuf concurrents ont pris part aux deux disciplines.

Un cross de 6,5 km avec 315 m de dénivellation attendait les participants avant que ceux-ci ne s’attaquent aux 4 km de stand up paddle. ©Pierre Blanchard

Un cross de 6,5 km avec 315 m de dénivellation attendait les participants avant que ceux-ci ne s’attaquent aux 4 km de stand up paddle.

«La course à pied, ce n’est pas trop ma tasse de thé. Mais mon coéquipier m’a fait faux bond, commentait, avant le départ, Leonidas Zacharakis, de Nyon. Je vais donc me lancer dans les deux disciplines. Mais je préfère le paddle. C’est un sport qui m’offre une grande sensation de liberté et qui aiguise le sens de l’équilibre. Il s’agit d’une activité assez complète qui met à contribution le dos, les bras et les jambes.» L’homme s’en est, finalement, bien sorti en terminant 5e du classement général toutes catégories confondues. Il a, cependant, été devancé par la première femme, qui s’est classée au 4e rang.

En avant-première, lors de la journée du samedi, une course était réservée aux enfants. Celle-ci a vu Chenoa Rochat, du Pont, battre Yaël Harlé, de L’Abbaye.

 

La concurrence de Pully

 

La journée de dimanche a, elle, été entièrement consacrée aux épreuves de stand up paddle inscrites au Fool Moon SUP Tour de Romandie. Une compétition qui compte sept étapes. Si les organisateurs espéraient une soixantaine de participants, seuls 26 concurrents se sont présentés sur la ligne de départ à L’Abbaye. Il faut dire que les amateurs de paddle ont été mobilisés par le Championnat suisse, qui s’est déroulé à Pully dans le même temps. La moitié des coureurs a participé à un tour du lac sur 10 km remporté par Franck Fifils chez les hommes et Jennifer Sem chez les dames.

L’autre moitié s’est contentée d’avaler un demi-tour (6 km). Olivier Ruedin et Fabienne Kohler, respectivement, se sont montrés les plus rapides.

Enregistrer

Pierre Blanchard