Logo

Enfin un terrain de jeu couvert pour les footballeurs

22 novembre 2019 | Edition N°2630

Le Ballpark a été inauguré avec de nombreux invités et les joueurs d’Yverdon Sport, mercredi dans la Cité thermale.

Un petit pont signé Kevin Djacko, Norman Peyretti qui se retrouve aux buts l’espace de quelques minutes ou encore Kevin Martin qui réussit une reprise de volée: la première équipe d’YS a assuré le spectacle, mercredi soir au Jumpark d’Yverdon-les-Bains, à l’occasion de  l’inauguration du premier terrain de foot intérieur du Nord vaudois.

Le Ballpark – c’est son nom – a ouvert en juin, dans la halle occupée auparavant par le Military Megastore. Il s’agit en fait d’une extension du Jumpark, créé en 2017. «On a d’abord imaginé installer des trampolines, mais le plafond est trop bas, explique Fabian Gasser, le patron de la salle. En discutant ci et là, on m’a souvent demandé de faire un terrain de foot en salle.» Les appels ont été entendus.

La surface de jeu, de 25 mètres sur 15 et  divisible par deux, est conçue pour idéalement jouer à cinq contre cinq ou six contre six (gardiens compris). Il a été décidé d’attendre la fin de l’automne pour inaugurer officiellement le terrain – quelques jeux pour les tout-petits ont aussi été installés dans la halle – et pouvoir ainsi recevoir les joueurs d’Yverdon Sport, une fois le championnat en pause.

Destiné à tout un chacun et aux clubs

Il en revient à 120 francs l’heure pour jouer au Ballpark. «Les réservations se font en ligne. Ça commence à bien prendre depuis fin octobre, assure Fabian Gasser. Le terrain est destiné aux groupes d’amis, à des fêtes d’anniversaire ou à des clubs.» Plusieurs équipes de la région ont d’ailleurs déjà manifesté leur intérêt de venir taper dans le ballon quelques fois durant l’hiver, plutôt que de devoir courir au froid à chaque séance d’entraînement.

Gentiment en train de se remettre d’une blessure, le défenseur d’YS Mustafa Sejmenovic est venu soutenir ses coéquipiers, qui affrontaient une sélection de footballeurs actifs et ou retraités de la région, appelée FC Ballpark pour le coup. «Ce terrain, c’est une super idée. Il m’arrivait d’emmener mon fils de 7 ans, Malik, et ses copains jouer à Crissier. À présent, ils pourront le faire juste à côté de la maison», soulignait le capitaine yverdonnois.

Pour la petite histoire, le leader de Promotion League a remporté de peu le match exhibition de six fois dix minutes. Mais il y a eu tellement de buts dans chaque camp que personne n’est parvenu à tous les compter.

Manuel Gremion