Logo

Feu vert pour le centre ludo-éducatif Kindercity

6 avril 2017 | Edition N°1971

Yverdon-les-Bains – La Municipalité a délivré le permis de construire du futur centre de loisirs. L’inauguration de ce complexe est prévue pour le printemps 2019.

Jean-Daniel Carrard, syndic de la Cité thermale, et Jean-Christophe Gostanian, directeur de Kindercity-Sciencity, ont signé le permis de construire. Au second-plan : Jean-Marc Buchillier (ADNV) et Sandy Wetzel (Y-Parc). ©Carole Alkabes

Jean-Daniel Carrard, syndic de la Cité thermale, et Jean-Christophe Gostanian, directeur de Kindercity-Sciencity, ont signé le permis de construire. Au second-plan : Jean-Marc Buchillier (ADNV) et Sandy Wetzel (Y-Parc).

C’est officiel, le complexe Kindercity-Sciencity a reçu le permis de construire de la Municipalité d’Yverdon-les-Bains, représentée par son syndic, Jean-Daniel Carrard, hier, à l’Hôtel de Ville d’Yverdon-les-Bains.

Ce vaste complexe, situé à la sortie d’Yverdon-Sud, représentera, selon les différents partenaires du projet, le nouveau cœur du parc technologique Y-Parc. Le budget d’un tel ensemble immobilier s’élève à 65 millions de francs et devrait être inauguré d’ici le printemps 2019.

Fort d’une dizaine d’années d’expérience dans les environs de Zurich, -la société construit également un complexe similaire à Flims, dans le canton des Grisons-, Kindercity-Sciencity a souhaité étendre son développement en Suisse romande en s’implantant dans la Cité thermale. Il prévoit d’accueillir près de 150 000 visiteurs par an sur le site du parc technologique et scientifique YParc.

Le centre de loisirs comprendra deux blocs et un atrium en verre. Ce dernier sera dédié aux services en faveur des résidents du parc, mais également aux visiteurs du centre ludo-éducatif.

 

De multiples services

Nouveau centre névralgique du parc, le complexe immobilier s’étendra sur plus de 13 000 m2 de surface, dont un tiers sera occupé par le centre ludo-éducatif.

Afin de répondre aux attentes des 1200 résidents d’Y-Parc, et pour permettre aux commerçants et aux acteurs locaux de bénéficier de la future implantation, la société Y-Technocity a lancé, en décembre 2016, un appel à projets.

Elle prévoit l’implantation de plusieurs pôles d’activité, tels que restauration et petits commerces (kiosque, pharmacie et boulangerie), mais aussi une salle de fitness, un cabinet médical, une garderie, un espace dédié à la formation et au co-working (partage d’un espace de travail commun).

«Cela n’est pas encore exhaustif, déclare Jean-Christophe Gostanian, directeur de Kindercity-Sciencity. Nous sommes toujours à la recherche d’autres propositions, qui puissent être intégrées dans ce complexe.» Il est donc encore possible de s’annoncer.

 

Apprendre la science par le jeu

Kindercity-Sciencity vise à sensibiliser les enfants au monde de la science et de la technologie à travers le jeu. Les enfants pourront participer à plusieurs animations, telles qu’ateliers et laboratoires scientifiques.

De plus, le centre sera composé de neuf expositions destinées aux enfants âgés entre 0 et 6 ans (La Cité des enfants rois et la Cité de la santé).

Les 7-12 ans, avec des expositions telles que Ressourceville, SmartCity, Xplorers – les Eco-Aventures, en partenariat avec le projet stratosphérique SolarStratos de Raphaël Domjan, ne seront pas oubliés.

Pour les adolescents et les adultes, une exposition conçue en partenariat avec La Maison d’Ailleurs d’Yverdon-les-Bains est également prévue.

En parallèle à ces nombreuses présentations, le centre ludo-éducatif exploitera un complexe de salles de cinéma.

Le plan de financement est pratiquement bouclé. En fait, le promoteur n’attend plus qu’une réponse de la demande de soutien déposée auprès du Canton, dans le cadre de la Loi sur l’appui au développement économique (LADE). Cette requête est soutenue par l’Association pour le développement économique du Nord vaudois (ADNV).

Après de très nombreux mois de préparation, ce projet vital pour l’avenir d’Y-Parc -il est susceptible de relancer la dynamique d’implantation sur le site- s’approche de plus en plus de la concrétisation. Lorsqu’on observe le succès des parcs de loisirs, on ne peut que s’en réjouir.

 

Un parking mutualisé pour tous les utilisateurs d’Y-Parc
492 places aménagées dans un silo

Avec l’arrivée du centre Kindercity-Sciencity, qui devrait attirer plus de 100 000 visiteurs par année, la Ville d’Yverdon-les-Bains, principale actionnaire d’Y-Parc S.A., doit régler définitivement le problème du stationnement. Les propriétaires des immeubles n’ont pu, jusqu’ici, aménager que la moitié des places de parking dont ils ont théoriquement besoin. L’autre moitié est intégrée dans un silo à voitures construit en commun. La Ville prévoit ainsi la construction de 492 places supplémentaires dans le cadre de ce silo mutualisé. Cette nouvelle construction, dont le coût est estimé à 7,7 millions de francs, doit être opérationnelle le plus rapidement possible.

La Municipalité a ainsi communiqué au Conseil communal que les études relatives à ce projet ont été lancées. Une fois le silo à voitures opérationnel, les 46 places de parc aménagées en 2010 à l’avenue des Découvertes, pour répondre aux besoins des résidents du parc, seront supprimées.

La communication de l’Exécutif précise que ces 46 places sont toutes louées. En ce qui concerne le P+R de 152 places, avec une station Vélopass et un couvert sécurisé à vélo, aménagé par la Commune en 2014, seules vingt places sont louées. Cet aménagement est provisoire et il était prévu d’emblée de le remplacer, le moment venu, par un ouvrage destiné au stationnement de l’ensemble du parc scientifique.

Enregistrer

Enregistrer

Valérie Beauverd