Logo

Gaëtan en vedette à Orbe dimanche

8 septembre 2021

Le chanteur adoré des enfants (mais aussi des parents) se produira ce week-end sur l’esplanade du château, à l’invitation du Théâtre de La Tournelle. Entrée libre.

Basé à Genève, Gaëtan est un peu «l’Henri Dès des temps modernes». Dimanche, il proposera un concert gratuit pour les visiteurs, en partenariat avec La Tournelle, sur l’esplanade du château d’Orbe, dans le cadre d’Orb’estivales. Un événement qui va ravir les petits comme les grands!

Gaëtan, qu’allez-vous chanter dimanche sur sol urbigène? Principalement des titres issus de votre dernier album?

Il y aura un peu des six albums, et en effet une bonne partie du dernier, Chope la banane (2018). Le public attend certaines chansons appréciées depuis des années. Ils sont devenus des titres phares. Les gens ne s’en lassent pas, et nous non plus d’ailleurs!

Le public vous accompagne donc pendant les concerts?

J’ai encore eu un concert dimanche passé à Châtel-Saint-Denis, c’est incroyable comme le public chante! Vous pourriez sortir de scène et ils continueraient à chanter. Nos chansons sont courtes, on les apprend facilement.

Avouez qu’il n’y a pas seulement les enfants qui sont actifs dans le public…

Les parents se laissent complètement aller avec leurs enfants. Ça donne un joyeux public qui chante à tue-tête. D’ailleurs je préfère les publics mixtes où il n’y a pas que des enfants. Il y a une synergie qui se créé entre les enfants et les adultes, comme un papa qui joue du coude avec son enfant pour lui dire: «Vas-y, on chante!»

Hormis les parents, quel est l’âge moyen des enfants qui vous écoutent?

Cela dépend de beaucoup de facteurs, comme le canton, si l’on joue en ville ou en campagne, de l’éducation reçue en famille. Mais globalement, je dirais entre 3 et 9 ans.

Qu’est-ce que raconte votre dernier album, Chope la banane?

Du côté artistique, ce sont des chansons assez pop, comme ce que l’on pourrait entendre à la radio par exemple. Les chansons passent d’ailleurs sur les ondes. J’aimais bien ce challenge car elles parlent à toute la famille. Il y a même beaucoup de gens qui n’ont pas d’enfants qui m’ont dit écouter mes chansons dans leur voiture. Pour moi, c’est un pari gagné!

 

Infos pratiques

 

Où voir Gaëtan: Sur l’esplanade du château.
Quand: Dimanche 12 septembre à 17h.
Pour qui: Tout public dès 4 ans.
Durée: 50 minutes
Prix: Entrée libre, sans réservation et sans certificat Covid.
Infos: Sur www.gaetan.ch ou www.tournelle.ch

 

Une programmation pour tous les âges cette saison à Orbe

 

La Tournelle se lance dans une nouvelle saison qui s’annonce ouverte à toutes et tous… dès le plus jeune âge! Après avoir débuté par un spectacle destiné au public dès… 1 an (Pistache, par la compagnie Le Cockpit), le théâtre urbigène accueille donc Gaëtan, dimanche, comme un symbole de ce qui attend les visiteurs ces prochains mois.

Après la programmation d’un repas de soutien précieux pour huiler les rouages, prévu le 24 septembre, le premier spectacle proposé dans les murs du théâtre sera Bang Bang Bang, un «conte musical contre les fins du monde» proposé le samedi 25 septembre par le chanteur, musicien et ex-chroniqueur télé Raphaël Noir et trois complices.

Le début du mois d’octobre sera placé sous le signe des Journées du carnet de voyage (les 2 et 3) et du Festival du Film Vert (le 10), mais pas que. Le 9 octobre, la compagnie Les Phénomènes proposera du Shakespeare à sa sauce, avec McBeth ou Little King Size.

A relever aussi parmi les points forts de cette partie automnale de saison, trois jours de présence de la troupe Calligramme, avec deux projets artistiques théâtraux autour d’une même thématique, l’amour, les 5, 6 et 7 novembre.

Puis l’institution présentera sa palette d’événements pour petits et grands, comme Choc, par la compagnie Rouge Fraise et Boîte-à-Nez (13 novembre, dès 8 ans), Au revoir pour toujours, par la compagnie MUance (20 novembre, dès 14 ans), la performance Iceberg, par le chorégraphe et interprète Nicolas Turicchia (27 novembre), le show pluridisciplinaire PUR (4 et 5 décembre, dès 10 ans), La Comédie Musicale Improvisée, dictée par les suggestions du public (9 décembre, dès 10 ans), le concert itinérant CaravaNoël, qui emmènera le public dans des églises de la paroisse d’Orbe (11 décembre, dès 10 ans), avant Mon père est une chanson de variété, par la compagnie L’outil de la ressemblance (17-18 décembre, dès 14 ans). Sans oublier des habituelles fenêtres offertes au Ciné-Club.

Léa Perrin