Logo

Gossau, l’ultime défi d’Yverdon Sport

7 juin 2017 | Edition N°2011

Football – Finales de 1re ligue – Une première rencontre à Gossau, ce soir, une seconde au Stade Municipal, samedi, et la saison de Patrick Cazzaniga et des Yverdonnois sera terminée. Avec quel dénouement ?

Yverdon Sport et Patrick Cazzaniga veulent finir le travail. ©Champi-a

Yverdon Sport et Patrick Cazzaniga veulent finir le travail.

Et si la défaite concédée à Soleure, mercredi dernier, avait été le petit coup derrière la tête nécessaire aux Yverdonnois pour aller au bout de l’aventure et rejoindre la Promotion League ? «Cela nous a, effectivement, peut-être encore davantage motivés, même si on l’était déjà avant cette contre-performance», lance Patrick Cazzaniga, qui a disputé les 180 minutes du premier tour des finales sur le flanc gauche de la défense d’Yverdon Sport. On le sait, pour se sortir de ces deux périlleuses double confrontations, il faut plus que de la technique, de l’élégance et un plan de jeu bien mené. Bousculé dans sa suprématie en terres soleuroises, YS est, peut-être, allé chercher à ce moment- là les ingrédients qui lui manquaient pour devenir une machine inarrêtable.

 

Bousculé, mais sûr de lui

 

C’est galvanisés par l’euphorie d’une qualification obtenue dans un Stade Municipal bouillant, samedi, et gênés dans leurs certitudes dans une proportion adéquate que les hommes d’Anthony Braizat font face à leur ultime défi : Gossau (match aller dans la localité saint-galloises, ce soir à 20h, retour au Stade Municipal, samedi à 17h30). Une victoire au terme des 180 dernières minutes de la saison et la Promotion League ne sera plus uniquement un rêve prudemment évoqué.

Pas question, cette fois, de revivre la déception de mercredi dernier. «C’est vrai qu’on était très déçus. On s’était créé tellement d’occasions, soupire le latéral gauche. A Gossau, la clé sera avant tout la rigueur défensive. Au retour, chez nous, au vu de l’importance des buts à l’extérieur, mais également là-bas, où l’on compte bien ne pas en encaisser un seul.»

Si, au vu des chiffres (seulement +14 de différence de buts au terme de la saison régulière pour Gossau, +37 pour YS), la mission semble clairement à la portée des Verts, personne, du côté de la Cité thermale, ne réduira un match de finales à des statistiques. «Notre coach nous a prévenus concernant ce qu’on devait attendre de nos adversaires. On sait comment préparer et attaquer ces deux confrontations. Pour ma part, j’ai déjà affronté cette équipe avec les M21 de Lugano, mais c’était il y a cinq ou six ans. Les choses ont bien trop changé depuis pour que cela représente un avantage.»

Pilier de la défense nord-vaudoise, Patrick Cazzaniga aura, à nouveau, un rôle décisif à jouer contre le vainqueur du groupe 3 de 1re ligue. Un rôle que le Tessinois ne prend pas à la légère. «J’ai effectivement eu la chance de jouer les deux premières rencontres de finales en intégralité. Je suis content de ma place au sein de l’équipe, mais je sais que je peux faire plus et lui apporter encore davantage.»

Peu importe le dénouement du match aller, le sort d’Yverdon Sport, qui n’a d’yeux que pour une ascension, se décidera au Stade Municipal, dans trois jours. Une enceinte qui devra jouer son rôle de douzième homme, comme elle a su le faire, garnie de plus de mille personnes, contre Soleure. «Pour nous, joueurs, c’était très particulier de voir tant de gens mobilisés et réunis derrière nous. Cela nous a clairement permis de retourner la situation et poussés vers la victoire», conclut l’ancien défenseur du Stade Nyonnais, impatient d’en découdre.

 

En bus à Gossau

 

Yverdon Sport et Auberson Excursions organisent des cars de supporters pour le déplacement à Gossau, à l’occasion du match aller du tour décisif des finales de promotion. Départ du Stade Municipal à 16h, match à 20h, tarif 25 francs par personne.

Pour les intéressés, s’annoncer au plus vite par email, à voyages@ bluewin.ch, ou par téléphone, au 079 590 14 43.

 

L’avant-match
Le point avec les équipes de la région

 

Finales de 1re ligue – 2e tour
Gossau – Yverdon Sport, ce soir à 20h au Buechenwald.

 

«Il est trop tôt pour dire si la défaite initiale à Soleure nous a été bénéfique. Toujours est-il qu’on doit en tirer les leçons et ne pas reproduire les mêmes erreurs à Gossau. On doit y aller avec de la personnalité, car il est bien trop tôt pour célébrer quoi que ce soit.» En battant le FC Soleure, Yverdon Sport n’a fait que la moitié du chemin en direction de la Promotion League, et l’entraîneur Anthony Braizat le sait mieux que quiconque : «Au premier tour, on n’a pas fait preuve d’un réalisme digne d’un match de finales. Il faudra améliorer ce point, face à une équipe saint-galloise expérimentée et roublarde. La gestion de la fatigue et des émotions sera aussi une clé.» A ce titre, pour cette première rencontre décisive, le coach yverdonnois, qui a mis ses joueurs au repos lundi, devrait pouvoir compter sur un effectif complet. Gudit, Moussilou, Dia et De Pierro sont, toutefois, encore incertains.

Enregistrer

Enregistrer

Florian Vaney