Logo

Grégory Wyss reçu trois sur trois au Tour du Pays de Vaud

26 août 2016 | Edition N°1815

Course à pied – Le Sécheron de l’USY Athlétisme est inarrêtable, cet été. Il a remporté avec aisance la manche d’Yverdon-les-Bains, avant hier, et reste invaincu en ce début de TPV.

Grégory Wyss (en rouge, de face) est concentré avant le départ. Personne, parmi les 677 partants, ne parviendra à le suivre dans la plaine. ©Michel Duvoisin

Grégory Wyss (en rouge, de face) est concentré avant le départ. Personne, parmi les 677 partants, ne parviendra à le suivre dans la plaine.

C’est sous un soleil flamboyant que s’est déroulée la troisième étape du Tour du Pays de Vaud, mercredi à Yverdon-les-Bains, après celles de Penthaz et de Mézières les semaines précédentes. Avec son parcours de 8,95 km, la manche de la Cité thermale a vu se rassembler, devant la salle des Isles, quelque 677 coureurs, malgré la chaleur estivale.

Grégory Wyss, le pensionnaire de l’USY Athlétisme, était attendu. Vainqueur des deux premières courses du TPV, il avait déjà creusé une marge d’un peu plus de deux minutes sur son dauphin Antoine Grandjean, de Bottens.

C’est donc sans surprise, mais avec beaucoup de mérite, que le coureur de Suchy s’est adjugé cette nouvelle étape en moins de trente minutes (29’58), après avoir dominé l’entier de l’épreuve, surclassant ses plus proches concurrents. A noter que la deuxième place est revenue à Jonathan Raya. Le Chaux-de-Fonnier est un ancien hockeyeur du HC Yverdon. Il a franchi la ligne d’arrivée avec 45 secondes de retard sur Grégory Wyss.

©Michel Duvoisin

©Michel Duvoisin

Ce dernier s’avouait satisfait de sa performance «à domicile ». «Malgré la chaleur et le parcours campagnard, qui me réussit moins que la route, j’ai réalisé une bonne course», se félicitait-il. De quoi entrevoir l’avenir avec optimisme : «J’espère gagner le Tour du Pays de Vaud, cette année !» Après avoir enlevé les trois premières étapes, cela semble largement à sa portée, malgré le fait qu’il ne pourra pas prendre part à la manche de Chavornay, mercredi prochain, puisque, à cette date, il participera aux Championnats de Suisse de semi-marathon.

Il restera, alors, deux étapes du TPV à disputer : celles de La Sarraz, le 7 septembre, et de Saint-Prex, le 14. Pour parvenir à ses fins, Grégory Wyss devra nécessairement être de ces deux ultimes rendez-vous, puisqu’il faut avoir participé à au moins cinq des six étapes de la compétition pour espérer remporter le classement final.

Grégory Wyss. ©Michel Duvoisin

Grégory Wyss.

Un objectif qui va lui demander une très bonne gestion de son emploi du temps. En effet, c’est en plus de son travail de boulanger qu’il s’entraîne entre sept à dix fois par semaine, sans compter les courses. «C’est pour moi un moyen de prouver qu’il est possible d’être à ce niveau tout en étant amateur, souligne le Sécheron. Compte tenu de la présence de coureurs semi-professionnels, y parvenir est d’autant plus encourageant.»

Chez les dames, l’étape yverdonnoise a été remportée par Claudia Bernasconi, de La Tour-de-Peilz, en 34’50. Meilleure représentante locale, Céline Monnard, de Cheseaux- Noréaz, a terminé au troisième rang.

Enfin, on peut signaler les podiums par catégories obtenus par quelques régionaux. Ils sont à mettre au crédit d’Aurélie Schaefer, Apolline Carrard, Sylvia Piccinin Loutan, Michèle Frutiger, Bertrand Dutoit, Daniel Merçay et Pierre Musy.

Benjamin Ambühl