Logo

Le HCY méritait tellement mieux

12 février 2018 | Edition N°2183

Hockey – Playoffs 1re ligue. Revenant de 1-3 à 3-3 dans la dernière minute du temps réglementaire, les hommes de Jiri Rambousek ont fait trembler les Valaisans jusqu’au terme d’une prolongation dominée mais finalement perdue.

Vraiment admirable de volonté et finalement mal payé, le HC Yverdon a disputé un excellent match samedi dernier contre Sierre, le grand favori au titre du groupe romand. Mais il a malheureusement été battu à cinq minutes de la fin d’une prolongation durant laquelle il s’est créé de nombreuses occasions par Vidmer (trois fois), Borgeaud, Beutler, Pappalardo, Vazquez et Rochat. Quel beau combat les Yverdonnois ont pourtant livré.

Gay héros malheureux

«Oui, ce soir on a fait preuve de beaucoup de caractère, relevait Bryan Borgeaud. On est parvenu à marquer deux buts en dix secondes pour revenir au score, avant de céder dans une prolongation pendant laquelle nos adversaires se sont aussi montrés dangereux sur leurs ruptures rapides. Mais c’est quand même nous qui avions à ce moment-là les affaires en main.» Et Nicolas Gay, particulièrement en évidence dans cette rencontre, d’ajouter: «On s’est beaucoup donné et on a montré une grande réaction quand on a sorti le gardien pour jouer à 6 contre 4 et revenir à 3-3. On y croyait toujours et on peut être fiers de notre prestation. Maintenant, il est bien clair que la troisième confrontation (ndlr: demain à 20h) en Valais s’annonce compliquée. Mais pas impossible. On va essayer de refaire un grand match d’équipe pour continuer à espérer et venir livrer un quatrième acte à la maison.»

Un grand Chmel

Le premier tiers a été d’excellente qualité, avec des Sierrois vifs et cherchant d’emblée la faille. Mais c’est Yverdon qui a manqué d’un rien d’ouvrir la marque par Rochat puis Gay, tous deux se présentant seuls face au gardien Pittolaz dans la même minute (9e). Puis les Valaisans ont dominé les opérations, mais Chmel, auteur d’un grand match, a multiplié les arrêts face à cette maestria valaisanne, qui roulait à fond. Rebelote au début du deuxième tiers, lors duquel le gardien yverdonnois s’est montré intraitable, même à 3 contre 5 durant deux minutes, et a été sauvé une fois par sa transversale. Avant de s’avouer vaincu à 4 contre 5, puis encaissant le 0-2 alors que le HCY ne pouvait plus sortir de son camp de défense.

Lorsque Sierre a marqué le le 0-3 (46e), on pensait que tout était dit. Jusqu’à cette incroyable dernière minute. L’entraîneur Jiri Rambousek a alors sorti son gardien: «Oui, j’ai pensé que c’était notre dernière chance et ça a marché. Je suis fier de mes hommes et de la réaction d’orgueil qu’ils ont démontré. Mais aussi déçu de l’issue de la rencontre, ce quatrième et ultime goal étant de ma faute. Là, c’est moi qui n’ai pas respecté le système que j’avais mis en place pour ce match. Maintenant, il nous reste tout de même un espoir.»

 

YverdonSierre 3-4 (0-0 0-2 3-1 0-1)

Buts: 33e Dépraz (Guyenet, Cheseaux/5c4) 0-1; 35e Posse (Dépraz, Reber) 0-2; 41e Zandovskis (Vioget) 1-2; 46e Marghitola (Gailland, Rimann) 1-3; 60e Gay (Beutler/6c4) 2-3; 60e Gay (Beutler/6c4) 3-3; 76e Gaillard (Baruchet, Rimann/4c4) 3-4.

Yverdon: Chmel; Borgeaud, Descloux; Ramet, Vidmer; Narbel, Vazquez; Bertschi; Rochat, Beutler, Zandovskis; Jé. Curty, Paillat, Gay; Köppli, Pappalardo, Pippia; Vioget. Entraîneur: Jiri Rambousek.

Sierre: Pittolaz; Marghitola, Cheseaux; Guyenet, Dozin; Baruchet, Kalbermatten; Felley, Bitz; Bonny, Rimann, Gailland; Dépraz, Posse, Reber; Cifelli, Schumann, El Assaoui; Rumo, Valenza. Entraîneur: Alain Darbellay.

Notes: Patinoire d’Yverdon, 438 spectateurs. Arbitrage de Patrick Michaud. Pénalités: 11×2’ contre le HCY et 8×2’ contre Sierre. Yverdon sans Jo. Curty, Tinguely, Deschenaux (blessés), Koch (armée) et von Allmen (repos). Touché à un pied dans un choc, Bertschi n’a pas disputé le troisième tiers. Meilleurs joueurs: Chmel (HCY) et Dépraz (Sierre).

Roger Juillerat