Logo
Celle-là, il fallait aller la chercher
Sascha Renaud à l'abordage. © Gabriel Lado

Celle-là, il fallait aller la chercher

10 novembre 2021

1re ligue – Le HC Yverdon se relance en décrochant un succès de prestige contre le 2e Uni Neuchâtel (3-2). Que cette victoire fait du bien!

Battu cinq fois consécutivement, scotché à six points depuis le 2 octobre dernier et toujours privé de son fer de lance Alain Miéville (qui devrait revenir pour le déplacement de Sion, le 20 novembre), le HC Yverdon ne partait pas avec les faveurs de la cote, ce soir, lors de la réception d’Uni Neuchâtel. Des visiteurs qui, eux, pointent au 2e rang provisoire et sont, pour l’heure, les seuls véritables contradicteurs du leader Franches-Montagnes.

Au fond du bac, les hommes de Martin Roh? La réponse est non. Les Yverdonnois l’ont démontré tout au long de la rencontre face aux Universitaires. Dans ce derby du lac acharné, le HCY a montré tout ce qui peut lui permettre de rêver encore aux playoffs: de l’allant et de la solidarité. Mieux, il a aussi su marquer.

Yverdon s’est présenté avec trois joueurs en licence B devant son public: le jeune Sacha Barraud, le routinier Kevin Fleuty et le solide défenseur Valentin Aeschlimann. Trois hommes qui ont fait du bien, chacun dans leur registre. Les deux premiers nommés, associés à Nicolas Gay dans la première ligne d’attaque, ont d’ailleurs chacun fait trembler les filets.

Brillants dans les moments clés

On l’a dit, les Nord-Vaudois ont fait preuve d’un bel esprit de corps. En témoigne l’excellent travail réalisé dans les moments les plus difficiles, et notamment quand ils se sont retrouvés en infériorité numérique durant quatre minutes consécutives en milieu de tiers médian, dont les deux premières à 3c5. Les gars ont fait alors mieux que tenir le choc, ils ont géré la situation avec sérénité et courage. Il n’en a pas été autrement lorsque les Neuchâtelois ont mis le pied sur l’accélérateur.

Une telle prestation collective doit servir de référence pour la suite. Et, cette fois, ils ont en plus su profiter de leurs opportunités offensives en jouant les coups à fond: à la suite d’un bon travail de Nicolas Gay derrière la cage pour le 1-0, en allant chercher un rebond pour le 2-1 de Sacha Barraud ou en allant au bout de l’action sur le 3-1 signé Simon Barbero en contre. Bref, le HCY a mis les ingrédients qu’il fallait pour bousculer un adversaire intrinsèquement plus fort, et cela lui a réussi.

L’air est devenu irrespirable en fin de match, après la réduction du score à 3-2 des hommes de Marc Gaudreault. Mais la muraille yverdonnoise a tenu bon.

 

Yverdon – Uni Neuchâtel 3-2 (1-1 1-0 1-1)

Buts: 11e Fleuty (Gay, S. Cordey) 1-0; 12e Pfosi (Schnegg) 1-1; 27e Barraud (Gay, Fleuty) 2-1; 46e Barbero 3-1 55e Schnegg (Pfosi, Hofmann/5c4) 3-2.

Yverdon: Sauthier; Barbero, S. Cordey; Thévenaz, Betschart; V. Cordey, Aeschlimann; Barraud, Fleuty, Gay; Pitton, Vioget, Boillat; Vazquez, Renaud, Di Caprio; Pizzirusso; Bridy, Koch. Entraîneur: Martin Roh.

Uni: Erard; Pfosi, Rodondi; Schmied, Buthey; Wälti, Hofmann; Henry, Weber, Impose; Valenza, Marion, Bernasconi; Schnegg, Pfister, Stehlin; Conus, Leuba, Danzinelli. Entraîneur: Marc Gaudreault.

Notes: patinoire d’Yverdon, 112 spectateurs. Arbitrage de Marc-Alain Paroz. Pénalités: 9×2′ + 2×10′ contre Yverdon; 5x’ contre Uni. 60e, temps-mort demandés par Uni, puis Yverdon.

Manuel Gremion