Logo

Il n’y a pas eu de miracle pour eux

18 juillet 2016 | Edition N°1787

VTT – Championnats de Suisse – Les deux coureurs régionaux en lice n’ont pas pu tirer leur épingle du jeu, hier, lors des joutes nationales, disputées à Echallens. Alexandre Dick a terminé 30e, à un tour, et Lionel Fasel 40e, à deux tours.

Le Sainte-Crix Alexandre Dick a apprécié le parcours. @Michel Dupperex

Le Sainte-Crix Alexandre Dick a apprécié le parcours.

Ils n’attendaient pas grand-chose de leur course, après des préparations perturbées. Alexandre Dick et Lionel Fasel n’ont, du coup, pas été trop déçus par leurs résultats en demi-teinte, hier, aux Championnats de Suisse, à Echallens. Respectivement 30e et 40e de la catégorie des Moins de 23 ans, les deux régionaux n’ont, sans surprise, pas pu suivre le rythme infernal imposé par le TGV Marcel Guerrini. Médaillé de bronze, il y a deux semaines, lors de M23 de Nove Mesto (Tch), le coureur de Neuhaus a rapidement dynamité la course, hier. Seul Andri Frischknecht a, plus ou moins, tenu son rythme, naviguant régulièrement entre 15 et 25 secondes derrière le leader.

L’épouvantail grison Nino Schürter (à dr.) a, pratiquement, mené la course de bout en bout. Il a toutefois dû lutter pour s’imposer. @Michel Duperrex

L’épouvantail grison Nino Schürter (à dr.) a, pratiquement, mené la course de bout en bout. Il a toutefois dû lutter pour s’imposer.

Au terme de ses premiers championnats de Suisse dans la catégorie, Alexandre Dick a réalisé un bon départ, avant de progressivement perdre du terrain et des rangs. Le Sainte-Crix s’est montré moyennement satisfait de sa 30e place: «J’ai eu, au fil des tours, de la peine à suivre le rythme. Je suis un peu déçu lorsque je vois ce qui me sépare des meilleurs. Je pensais réussir à effectuer les six tours», a développé le pensionnaire du VTT Balcon du Jura. «Je ne m’étais entraîné qu’à deux reprises sur ce magnifique parcours. Et encore, je l’avais fait dans des conditions extrêmement difficiles, puisqu’il avait plu toute la semaine précédente», a encore précisé celui qui vient dobtenir son CFC de ferblantier.

Du côté de Lionel Fasel ne faisait pas la fine bouche, malgré les deux tours concédés au nouveau champion de Suisse: «Je sors de deux semaines de maladie et je reviens de blessure, a rappelé le membre du Team Scott Romandie, véritable «local de l’étape», avant de poursuivre: «J’ai du reste eu des crampes sur la fin».

La Saint-Galloise Jolanda Neff (à g.) n’a pas manqué son passage dans le Gros-de-Vaud, où elle a déclassé la concurrence, hier. @Michel Duperrex

La Saint-Galloise Jolanda Neff (à g.) n’a pas manqué son passage dans le Gros-de-Vaud, où elle a déclassé la concurrence, hier.

Beau joueur, le coureur de Penthéréaz a rendu hommage au vainqueur du jour: «Ce n’est pas une surprise de voir Marcel Guerrini s’imposer. Il effectue une super saison et il était arrivé ici en favori, il n’a pas tremblé et a pleinement assumé son statut».

Chez les élites, le champion du monde Nino Schürter a pleinement assumé son statut. Il a toutefois dû batailler pour se parer de l’or national, tandis que Jolenda Neff a barroné, chez les dames. Enfin, Léna Mettraux d’Echallens s’est imposée en juniors filles.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Marc Fragnière