Logo

Il y avait comme un air de déjà vu

5 décembre 2016 | Edition N°1885

Hockey – 2e ligue – Le scénario s’est répété à une semaine d’écart. Yverdon a pris les commandes du match, a fait le trou, n’a pas su tenir le score et a tremblé jusqu’au bout, vendredi dernier, contre Moutier. Victoire 5-4 au final.

Grégory Thuillard parti, c’est Aurélien Rovero qui garde la cage du HCY. ©Michel Duperrex

Grégory Thuillard parti, c’est Aurélien Rovero qui garde la cage du HCY.

Contre Moutier, comme face à Delémont une semaine plus tôt, Yverdon a mené 4-1 à la deuxième sirène, avant de se faire très peur. Une fois de plus et malgré le retour adverse, le HCY a tout de même fini par gagner, vendredi passé, dominant les Prévôtois 5-4.

«Ça peut arriver une fois dans la saison de se faire remonter ainsi, mais pas aussi souvent», reconnaissait Léonard von Allmen, à la fin de la rencontre. Le centre yverdonnois a eu un éclair de génie dans le dernier tiers, au plus fort de la pression adverse, en servant magistralement Curty pour le 5-3. Une réussite qui a clairement calmé les ardeurs des hommes de Peter Oppitz, même s’ils ont encore réduit la marque à 5-4.

Après son revers en semaine à Fleurier, Yverdon a connu un premier tiers moyen, puis une seconde période excellente contre Moutier. Le trio Curty – von Allmen – Rambousek a donné le tournis à son adversaire. Le premier nommé s’est, d’ailleurs, fait l’auteur d’un triplé, même s’il a manqué un penalty. «On est les plus expérimentés. C’est à nous de prendre les choses en main dans les moments plus compliqués, poursuivait Léo von Allmen, 25 ans. Notre première ligne (réd : celle de Vioget, Deschenaux et Paillat) fait un boulot d’enfer, mais est très mal payée en ce moment.» D’où l’avantage de pouvoir compter sur trois lignes qui marquent régulièrement.

Dans les faits, le HCY doit encore apprendre à tenir un match. «On a les solutions, mais il faut les appliquer. Savoir jouer simplement, sortir proprement le puck de la zone», terminait l’attaquant tapa-sabllia.

Le gardien Grégory Thuillard quitte le navire !

Renfort-vedette du mercato estival du HC Yverdon, Grégory Thuillard a dit stop ! Des raisons privées ont poussé l’ancien gardien de Ligue nationale à prendre une décision qui a littéralement anéanti son entraîneur, Jiri Rambousek. «On perd notre meilleur élément. J’étais vraiment mal après notre discussion. C’est comme si tu construis un château de cartes et qu’on t’enlève celle qui tient tout», imageait le Tchèque, en évoquant la situation.

La déception passée, le HCY s’est déjà mis à la recherche d’un remplaçant. Le club suit quatre pistes. L’une d’entre elles pourrait mener au remplaçant des juniors élite de Lausanne, Dylan Berutto, qui a peu de glace derrière l’international Matteo Ritz.

Pas de temps à perdre

Dans tous les cas, le temps presse pour le HCY, puisque pour pouvoir utiliser durant les playoffs un joueur cédé en licence B, il faut que celui-ci ait disputé au moins six matches avec sa seconde équipe avant la fin janvier. Et, jusqu’à cette date, il n’en reste que sept ou huit (selon le calendrier du masterround qui sera établi une fois les deux premiers tours terminés) au programme.

Par ailleurs, Yverdon recherche toujours un défenseur pour compenser les nombreuses blessures dans ce secteur.

Yverdon – Moutier 5-4 (1-0 3-1 1-3)

Buts : 9e Curty 1-0 ; 26e Sauvain (L. Bleuer) 1-1 ; 29e Narbel (Pappalardo, Werro) 2-1 ; 30e von Allmen (Rambousek) 3-1 ; 32e Curty (Rambousek, von Allmen) 4-1 ; 44e (43’11) D. Sauvain (Spart) 4-2 ; 44e (43’28) W. Bleuer (Kohler) 4-3 ; 48e Curty (von Allmen) 5-3 ; 55e R. Sauvain 5-4.

Yverdon : Rovero ; Koch, Tinguely ; Bertschi, Tekel ; Narbel, Vazquez ; Paillat, Vioget, Deschenaux ; Rambousek, von Allmen, Curty ; Pappalardo, Joliat, Werro ; Walther. Entraîneur-joueur Jiri Rambousek, coaching assuré par Matus Luciak.

Moutier : Gigon ; Rossé, Spart ; S. Houriet, Méroz ; Buchmüller, J. Houriet ; Berthoud, Boldini ; L. Bleuer, D. Sauvin, Weiss ; J. Péteut, Kohler, W. Bleuer ; Jeanrenaud, R. Sauvain, M. Péteut ; Guettly. Entraîneur : Peter Oppitz.

Notes : Patinoire d’Yverdon, 150 spectateurs. Arbitrage de Yannick Gnemmi et Julien Rossier. Pénalités : 5×2’ contre chaque équipe. 15E D. Sauvin manque un penalty. 42E Curty manque un penalty. Meillleurs joueurs : Bertschi et Méroz.