Logo

Javier Henares enfonce Yverdon Sport un peu plus

29 avril 2013

Football – 1re ligue promotion – Face au Stade Nyonnais, la nouvelle équipe de leur ancien coéquipier, les hommes de Benoît Pythoud se sont inclinés 2-5. Ils ne sont plus qu’à une défaite de la relégation.

Football – 1re ligue promotion – Face au Stade Nyonnais, la nouvelle équipe de leur ancien coéquipier, les hommes de Benoît Pythoud se sont inclinés 2-5. Ils ne sont plus qu’à une défaite de la relégation.

Huitante secondes de jeu en première période: Javier Henares, sur sa troisième (!) frappe de la partie, trouve l’ouverture. Quarante secondes de jeu après la pause: Javier Henares porte le score à 2-4. De retour au Stade Municipal sous les couleurs du Stade Nyonnais, l’ancien attaquant d’Yverdon Sport n’est pas passé inaperçu avant-hier, lors du match qui opposait les deux équipes vaudoises fermant la marche au classement de 1re ligue promotion. Il a également mis un point final à l’évolution du score dans les arrêts de jeu (2-5) et signé un assist de premier ordre pour M’Futi à la 37e.

Définitivement l’homme du match, Javier Henares a été lumineux de réalisme, de sang-froid, ainsi que dans ses placements, danger permanent pour une arrière-garde yverdonnoise souvent prise à défaut. L’absence du capitaine Esteban Rossé, qui -touché aux aducteurs- a dû renoncer à disputer la partie consécutivement à l’échauffement, n’y est peut-être pas pour rien. Quoi qu’il en soit, malgré quelques parades de Dany Da Silva (notamment un miracle devant un M’Futi à la 22e), la défense nord-vaudoise a pris l’eau.

Le but de la saison

Dommage, d’autant qu’au cours d’une première mi-temps très ouverte et spectaculaire, malgré un certain déchet technique, Yverdon Sport a également montré de jolis arguments offensifs. Mehdi Benhaddouche était souvent dans le coup, comme lorsqu’il a offert le 1-1 à Yannick Bovay, tandis que le latéral -et capitaine d’un jour- Anthony Ciavardini a rappelé qu’il était un footballeur qui aime prendre des initiatives. Si sa tentative manquée de lob de 40 mètres, autour de la 20e, a récolté quelques sifflets en provenance des tribunes, aucun supporter yverdonnois n’a boudé son plaisir lorsqu’il a nettoyé la lucarne de Mutombo d’une frappe magistrale décochée à 25 mètres six minutes plus tard. Probablement un des plus beaux buts marqués cette saison au Stade Municipal, même s’il n’aura pas pesé bien lourd au final. «Ça me fend le coeur de voir YS à ce niveau, moi, le joueur régional, soufflait-il, déçu, au terme de la partie. On paie cher nos erreurs individuelles, une fois de plus. Maintenant? Nous devons profiter au maximum de cette fin de saison.»

A quatre matches de la fin, YS compte dix points de retard sur la barre. Encore une défaite et, mathématiquement, la relégation en 1re ligue classic sera entérinée. Et il reste de gros morceaux au menu, à commencer par le leader Bâle II ce week-end.

 

Yverdon Sport – Stade Nyonnais 2-5 (2-3)

Buts: 2e Henares 0-1; 17e Bovay 1-1; 25e Ciavardini 1-2; 37e Mobulu 2-2; 40e Fargues 2-3; 46e et 93e Henares 2-5.

Yverdon: Da Silva; Ciavardini, Mayila, Kastrati, Chioda; Gudit, Bovay; Rochat (79e Tavares), Gasic, Benhaddouche; Ivanovic (67e Vialatte). Entraîneur: Benoît Pythoud.

Nyon: Mutombo; Bolay, Mairet, Veuthey, Stadelmann; Bega; M’Futi, Fargues (86e Peixoto), Gormond, Kok (56e Hélin); Henares. Entraîneur: Bernardo Hernandez.

Notes: Stade Municipal, 250 spectateurs. Arbitrage de M. Ovcharov, qui avertit Bega (16e, jeu dur), Rochat (30e, jeu dur), Kok (54e, antijeu), Gudit (65e, jeu dur), Fargues (75e, jeu dur) et Tavares (93e, jeu dur).

 

Lionel Pittet