Logo

Les jeunes Yverdonnoises goûtent au podium suisse

13 février 2018 | Edition N°2184

Nina Rehacek (argent au triple saut M18) et Aurore Ortlieb (bronze à la hauteur M16) ont brillé à l’occasion des Championnats de Suisse jeunesse en salle.

En prenant la route pour Saint-Gall et les Championnats de Suisse jeunesse en salle, Nicolas Verraires avait noté sur son cahier les performances qu’il espérait voir les jeunes athlètes de l’Union sportive yverdonnoise accomplir. L’entraîneur du club de la Cité thermale a pu mettre un «vu» à côté de quasi toutes les disciplines auxquelles ses protégés -qui ont la plupart du temps atteint les finales escomptées et battu leurs records- étaient engagés. Un bon bilan magnifié par les médailles décrochées par Nina Rehacek, spécialiste du triple saut qui s’est parée d’argent en M18, et Aurore Ortlieb, bronzée au saut en hauteur M16.

La première nommée a fini fort son concours, avec un essai à 10m81. «Après deux derniers Championnats nationaux au cours desquels elle n’avait pas réalisé les performances escomptées, elle a cette fois parfaitement su gérer l’événement, en réussissant à rester dans le concours jusqu’au au bout, après deux premiers sauts pas très rassurants, se félicite Nicolas Verraires. Son évolution mentale est remarquable. Chapeau à elle!» Malgré son meilleur saut de sa saison, la Baulmérane est restée à bonne distance du titre suisse M18, empoché par la Saint-Galloise Corina Sieber (10m98 à son premier bond).

Engagée dans le même concours, Zoé Deriaz a, pour sa part, fini «chocolat». La jeune triple-sauteuse de l’USY a, avec un essai mesuré à 10m60, échoué à 9 centimètres du podium. Blessée à un psoas il y a trois semaine, elle n’a pas pu aborder la compétition dans les meilleures conditions, ce d’autant plus qu’elle était malade. «En pleine possession de ses moyens, je suis presque certain qu’elle aurait terminé avec une médaille autour du cou. Elle a joué de malchance», estime son entraîneur.

Du talent à revendre

Le second podium remporté par le club est à mettre au crédit de l’étonnante Aurore Ortlieb. Entraînée par Jean-Louis Ray, l’athlète, qui en est à sa première année M16, a battu sa marque personnelle pour décrocher le bronze de sa catégorie. Elle a franchi 1m58 à son deuxième essai, avant de toucher du talon -alors que tout le reste du corps était passé avec une certaine marge- une barre à 1m61, qui lui aurait valu le titre. «Elle est passée tout près de l’or», lâche Nicolas Verraires, qui loue surtout le talent de l’Yverdonnoise: «Il est encore prématuré de la catégoriser comme spécialiste de la hauteur. Avec ses qualités, elle sera forte dans plusieurs disciplines.»

En lice sur 60m et 60m haies en M18, Sophie Paroz a pris des 7e et 12e (4e de la finale B) places, améliorant son meilleur chrono sur les haies, avec un 9’’05. Du côté des garçons, Jordan Stoll (M16), disqualifié sur 60m après un mouvement de pied dans les starting blocks, s’est vengé sur le 60m haies, 8e en 9’’38 (PB). Finalement, William Santschy (M20), spécialiste de la hauteur, a concouru sur 60m pour ménager son dos. Il a pris le 7e rang de sa série en 7’’53 (PB).

Manuel Gremion