Logo

La Jeunesse façonne son pays des merveilles

26 juillet 2018 | Edition N°2297

Champagne  –  Les organisateurs du Giron du Nord sont à pied d’œuvre pour bâtir un château de princesse et tout un royaume pour célébrer la grand-messe des Jeunesses locales, du 15 au 19 août. Ils n’ont plus que trois semaines pour créer un univers digne de leurs plus beaux souvenirs d’enfance.

Entre la décoration, la musique, les activités et la nourriture, la présidente du comité d’organisation du Giron du Nord 2018, Lucie Theurillat, a tout prévu pour que le public retombe en enfance. © Michel Duperrex

«On est dans la dernière ligne droite, il reste encore beaucoup à faire, mais on sera prêts!», assure Lucie Theurillat, présidente du comité d’organisation du Giron du Nord 2018, qui aura lieu à Champagne du 15 au 19 août prochain. Depuis plusieurs semaines, elle et les membres de la Jeunesse de Champagne et environs s’activent pour matérialiser un univers tout droit sorti de leur imagination. D’une princesse chevauchant une licorne à un maxi burger-frites en passant par une carte au trésor et un char en forme de cheval de Troie: tout a été pensé pour inviter le public à voyager dans un univers digne de Charlie et la chocolaterie, roman de Roald Dahl. «Quand on réfléchissait au thème du giron l’an dernier, celui qui s’est vite imposé, c’est celui du Retour en enfance parce qu’on est une équipe de grands gamins, poursuit-elle. Et c’est très bien parce qu’autant les gars que les nanas peuvent se faire plaisir avec ce thème.» 

Une fois le fil rouge trouvé et validé par le comité, encore fallait-il le transposer dans des installations et des animations originales. Ce qui n’est pas une mince affaire, comme l’a remarqué Lucie Theurillat, car il ne s’agit pas d’organiser un petit Tour de Jeunesse d’un week-end ou un Dîner presque parfait pour une bande de copains: «Quand on s’est lancés là-dedans, on ne réalisait pas tout ce que cela allait impliquer. C’est énormément de travail.» 

Le retour des Pink Spider

Une vingtaine de membres de la Jeunesse de Champagne et environs s’est engagée corps et âme dans la création des infrastructures afin que la fête soit belle. Et tout laisse à penser que ce sera grandiose. En effet, avec un château de princesse en guise de «caveau fort», un «bar-âge» sur l’Arnon et un manège comme tonnelle, la Jeunesse a vu grand, voire très grand. «Esthétiquement parlant, le niveau s’est vraiment amélioré dans les fêtes de jeunesse au fil des années. Aujourd’hui, la décoration doit être soignée jusque dans les moindres détails», confie Lucie Theurillat, qui travaille d’arrache-pied pour que le Giron de Champagne s’inscrive dans cette même ligne.

C’est pourquoi, quand il a fallu parler des animations, elle et son équipe se sont réunies autour d’une table pour se rappeler tout ce qui avait marqué leur enfance. Comme par exemple: les traditionnelles boums et leurs fameux slows, les karaokés sur des titres des années 1990 et, bien sûr, les délires autour de jeux vidéos mythiques. «D’ailleurs on a prévu des courses de Mario Kart sur Nintendo 64 sur écrans géants, le samedi 18 août, à 17h30», se réjouit la présidente. Mais ce n’est pas tout, la Jeunesse locale a réussi à remettre la main sur les DJ’s des Pink Spider, les fameuses soirées disco qui tournaient dans les villages du Nord vaudois il y a quelques années.

Le thème se retrouvera même jusque dans les assiettes puisqu’il y aura des brochettes de bonbons, des gaufres, des hot dogs et des cocktails servis dans des bouteilles en forme de biberon. «Des livres géants seront installés à l’entrée du camping pour que les grands enfants puissent avoir leur histoire avant d’aller au lit», conclut Lucie Theurillat.

 

Christelle Maillard