Logo
La Municipalité d’Yverdon “désagréablement surprise” par la 5G
Yverdon, 30.08.17, hôtel de ville. © Carole Alkabes

La Municipalité d’Yverdon “désagréablement surprise” par la 5G

10 septembre 2020

Jeudi matin, le Canton de Vaud informait la population de se volonté de mener des projets-pilotes sur des installations de téléphonie mobile de dernière génération, communément appelées 5g. Ces essais permettront, selon l’Etat, de procéder à des mesures de rayonnement et les analyser, conformément aux recommandations de la Confédération.

Pour mener ces projets-pilotes, neuf installations ont été retenues sur le territoire vaudois, dont deux dans le district Jura-Nord vaudois (Onnens, Yverdon). “Suite à la mise en service des premières installations, chaque site fera l’objet d’une mesure du rayonnement aux lieux à utilisation sensible (LUS) les plus pertinents, tels qu’habitations, écoles, crèches, ainsi que d’une vérification des paramètres physiques des installations”, précisait l’Etat.

De quoi faire bondir la Municipalité d’Yverdon-les-Bains, qui a répondu dans l’après-midi. La capitale du Nord vaudois se dit “désagréablement surprise” d’apprendre avoir été retenue en tant que site d’implantation d’un projet-pilote d’antenne 5G. L’Etat entendant délivrer les autorisations nécessaires, la Municipalité annonce d’ores et déjà “qu’elle exigera une mise à l’enquête publique”.

Yverdon estime en outre que le communiqué étatique donne à penser que les communes se seraient annoncées volontaires pour cet exercice de mesures et d’analyse du rayonnement. Ce n’est “aucunement le cas” pour ce qui concerne Yverdon-les-Bains, précise la Municipalité locale.

Rédaction