Logo

La plus belle des vitrines pour le sport à Yverdon

4 juin 2018 | Edition N°2259

Le Festival du sport et de l’activité physique s’est déroulé, samedi, à la piscine et aux alentours. Le soleil et l’intérêt populaire ont fait de cette journée une réussite totale.

La situation avait quelque chose d’amusant, voire même d’un brin provocateur. Située juste à côté du skatepark, l’entrée principale du Festival yverdonnois du sport et de l’activité physique (FYSAP) donnait directement sur deux stands, les premiers parmi une multitude d’emplacements situés entre le Parc des Rives et la piscine en plein air. Ceux du Rugby Club Yverdon et des Ducs, l’équipe de football américain de la ville. «Vous pensez qu’on a été placés l’un à côté de l’autre parce que les gens confondent encore nos deux disciplines? Nous, on s’est dit que c’est parce qu’on occupe tous les deux le terrain des Vuagères, a lâché avec un immense sourire Alexandre Martin, le président des Ducs, avant de reprendre. Plus sérieusement, les gens font vraiment la différence aujourd’hui. En 2010, on me parlait encore de rugby américain. Fort heureusement, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Et puis, notre club compte quand même une septantaine de membres, ce n’est pas rien. Même si on en aimerait toujours plus, on a gagné en reconnaissance ces dernières années. Dans cette optique-là, le FYSAP, c’est du pain béni pour nous.»

La reconnaissance, voilà le principal atout de la manifestation yverdonnoise. Samedi, tous les prestataires du sport et de l’activité physique de la Cité thermale ont eu le droit à leur moment de gloire, sur le devant de la scène. Chacun s’est alors mis sur son 31, histoire de donner aux curieux l’envie de s’approcher. Pendant que les Ducs proposaient des petites oppositions sur une parcelle de pelouse et un défi qui consistait à réussir une passe à travers un cerceau plutôt étroit, le Tryverdon, lui, avait ramené un vélo (de ceux qui n’avancent pas et qu’on retrouve dans les salles de fitness). Après s’être arrachés sous la tente du club de triathlon, les plus assidus pouvaient enchaîner avec un 50m dans le bassin olympique situé juste à côté.

Plaisir et sérieux

Un bassin où se trouvait, notamment, la section nord-vaudoise de la Société suisse de sauvetage. «Ici, les gens peuvent se rendre compte de nos activités, a expliqué le président Kevin Zbinden. Il y a d’abord la partie sportive, où les participants se lancent dans une course à obstacles, seuls ou en relais. A ce titre, une équipe du club va tenter de se qualifier pour les Championnats de Suisse de cet été. Et puis, il y a aussi l’aspect, plus sérieux, de la natation de sauvetage, où on simule une blessure à la colonne vertébrale chez quelqu’un qui est en train de se noyer. Il faut alors lui venir en aide, avec toutes les contraintes que cela comprend. Les gens se sont montrés très réceptifs à notre message. Une journée comme celle-ci, c’est une formidable vitrine pour un club qui cherche à grandir, comme le nôtre.»

Il faut dire que toutes les activités aquatiques ont rencontré un succès impressionnant, profitant du soleil de plomb et des 25 degrés enregistrés au meilleur de l’après-midi. «C’est vrai que le temps a largement contribué à faire de cet événement une grande réussite, s’est réjouie Ophélia Dysli-Jeanneret, cheffe du Service des sports. On a parfaitement atteint le but fixé. Le public a répondu présent et l’ensemble des prestataires du sport et de l’activité physique ont pu présenter leurs services et alimenter leur réseau.» Que demander de plus?

Florian Vaney