Logo

La reconstruction d’Ilona Lattion

5 janvier 2017 | Edition N°1906

Patinage artistique – Libérée de ses ennuis physiques des années précédentes, l’Yverdonnoise de 18 ans est épanouie comme jamais. Après avoir obtenu un prometteur 10e rang à ses premiers Championnats de Suisse élite, elle participera à la course au titre en juniors, dès demain au Tessin.

Déterminée et radieuse, Ilona Lattion a surmonté ses pépins physiques pour revenir dans la course. ©Michel Duperrex

Déterminée et radieuse, Ilona Lattion a surmonté ses pépins physiques pour revenir dans la course.

Pas à pas, saut par saut, Ilona Lattion retrouve son patinage, après avoir surmonté une succession de blessures qui l’ont ralentie dans sa progression. A 18 ans, l’Yverdonnoise est devenue une femme bien plus affirmée que la fille qui, toute jeune et réservée, montait sur la troisième marche des Championnats de Suisse espoirs, début 2012, et raflait tout au niveau romand l’hiver suivant. Depuis, elle a traversé des épreuves qui ont considérablement renforcé son assurance. La voilà à nouveau prête à exploiter tout son potentiel.

La semaine avant Noël, pour la première fois en lice lors des Championnats de Suisse élite, elle a pris un très encourageant 10e rang à Lucerne. «J’ai pu intégrer cinq triples dans mes programmes et, malgré quelques petites erreurs, je suis satisfaite de ma prestation», glisse la seule régionale du rendez-vous, suite à la défection de la Grandsonnoise Déborah Pisa, blessée. Dès demain, à Lugano, Ilona Lattion sera une fois de plus l’unique Nord-Vaudoise à griffer la glace de la Resega, lors des Nationaux juniors. Avec des aspirations qualitatives avant tout. «Une bonne partie des filles présentes à Lucerne seront aussi au Tessin. Si je réalise des programmes propres, je pense que je peux bien me classer», sourit l’élève du Club des Patineurs de La Chaux-de- Fonds.

Blessée à deux reprises à une vertèbre -des fissures l’ont contrainte à de longues périodes d’arrêt-, ainsi qu’à un pied -une intervention à été nécessaire-, la patineuse aux origines suisses et finlandaises s’entraîne sans pépin depuis une année et demie maintenant, même si elle doit parfois faire avec les douleurs inhérentes à la discipline.

Lycéenne en dernière année à Neuchâtel, l’Yverdonnoise fait les trajets chaque jour depuis la Cité thermale, avant de rejoindre les Mélèzes, où elle a suivi son professeur de patinage artistique du CP Neuchâtel. Bernard Glesser, avec qui elle entretient une excellente relation depuis les débuts de leur collaboration, a rejoint la structure de son homologue Jean-François Ballester, à La Chaux-de-Fonds, l’été dernier. Par ailleurs, Ilona Lattion prend des cours de danse à Champagne, sous la houlette d’Elena Cornu.

Évolution constante

Depuis le retour en santé de la jeune athlète, les progrès sont allés vite, très vite, comme toujours avec elle. «En un an, j’ai assuré le double axel et deux triples. Je suis en train d’intégrer les autres sauts, c’est en bonne voie», confie celle qui doit encore améliorer les composantes de ses programmes, selon ses propres dires.

Les fruits du travail accompli ont commencé à tomber l’hiver dernier, déjà. Ils se sont traduits par une 10e place aux Championnats de Suisse juniors. «J’avais réalisé deux programmes sans faute, mais sans triple», se souvient la brune élancée, qui a désormais bien d’autres arguments à faire valoir sur la glace.

Son évolution lui a permis de monter à une reprise sur un podium en Swiss Cup juniors, cette saison : elle s’est classée 2e de la compétition de Grindelwald. «J’ai l’impression de pouvoir encore beaucoup progresser et faire partie des meilleures», lance Ilona Lattion, plus à l’aise et expansive que jamais.

Deux journées de compétition à Lugano

La patinoire de la Resega accueille les Championnats de Suisse juniors et seniors B femmes et hommes, demain et samedi. Le premier jour est dévolu aux programmes courts, le second aux libres.

Enregistrer

Manuel Gremion