Logo

La route de contournement prend forme

14 octobre 2019 | Edition N°2601

 

Les travaux sur la route de contournement sud avancent selon le planning. Ce week-end, 220 m3 de béton ont été coulés pour réaliser le pont CFF définitif.

Sandro Rosselet, directeur du Service des travaux et environnement de la Cité thermale, affiche un sourire de satisfaction. Le plus gros chantier de la Ville, la route de contournement du secteur sud, qui a démarré en juin 2018 et devrait s’achever en septembre 2020, avance selon le planning.

Chantier Pont CFF de la Route de contournement Yverdon sud. Copyrigth Champi

Le week-end dernier, le bétonnage de la dalle sur les ponts provisoires posés les 4 et 5 avril derniers a pu être réalisé dans les temps. «Il s’agit de la dalle définitive. Mais les trains continueront à circuler sur les ponts provisions tant que la dalle ne sera pas parfaitement sèche.» Durant ce laps de temps, les CFF vont procéder à des mesures extrêmement précises des voies, de manière à s’assurer que les rails ne bougent pas et soient toujours parfaitement horizontaux. «L’étanchéité sera posée entre fin octobre et début novembre et les ponts provisoires démontés les 23 et 24 novembre. Ce week-end là, les travaux vont durer jour et nuit et il n’y aura aucune circulation sur les voies», explique-t-il. à partir du lundi 25 novembre, le trafic ferroviaire sera rétabli sur l’ouvrage définitif.

Le week-end dernier, le travail a consisté à couler 220 m3 de béton sur l’armature en acier qui pèse elle-même 55 tonnes. Cette dalle atteindra une épaisseur d’un mètre. Elle pourra supporter une charge de service de 1500 tonnes, soit le poids des trains et son propre poids.

Le bétonnage a démarré après que le dernier convoi a passé, samedi vers 22h30. Ces travaux ont entraîné d’importantes restrictions du trafic ferroviaire entre Lausanne et Grandson depuis vendredi à 22h35 jusqu’à ce matin à 5h20. Un service de remplacement par bus a été mis en place.

Sur la future route elle-même, il reste environ 20 mètres de bétonnage à effectuer de chaque côté du pont. Les niches pour les futurs escaliers, tout comme la future piste pour la mobilité douce, sont prêtes à passer à l’étape suivante. Les travaux particulièrement bruyants sont terminés, à la plus grande satisfaction des habitants! «Ils ont été vraiment très compréhensifs», relève Sandro Rosselet.

Dominique Suter