Logo

La Suisse se relance avec la manière

28 novembre 2016 | Edition N°1880

Rugby – En dominant la Moldavie 29-26 samedi, au Stade Municipal, le XV à l’Edelweiss a signé le premier succès de son histoire dans le Trophée européen.

Solidaire et dévoué, le XV à l’Edelweiss a multiplié les plaquage pour contrer l’offensive moldave. ©Champi

Solidaire et dévoué, le XV à l’Edelweiss a multiplié les plaquage pour contrer l’offensive moldave.

Une semaine après ses débuts dans la troisième division européenne contre le Portugal -défaite 10-28 malgré une prestation encourageante-, l’équipe de Suisse retrouvait le Stade Municipal d’Yverdon, samedi dernier. Opposé cette fois-ci à la Moldavie, un adversaire sur le papier plus abordable et affichant un bilan équilibré après deux rencontres (victoire 54-15 contre l’Ukraine, revers 44-17 aux Pays-Bas), le XV à l’Edelweiss a su réagir et s’est imposé avec la manière, sur le score 29-26. Une victoire qui relance la «Nati» dans ce Rugby Europe Trophy 2016.

D’entrée mise sous pression par la puissance physique de ses adversaires, notamment les deuxièmes et troisièmes lignes moldaves, la sélection helvétique a cherché des solutions. Et en a trouvées. En talonnant rapidement dans les mêlées ou en cherchant les transformations sur les pénalités -des fois à plus de quarante mètres(!)-, les hommes du duo Olivier Nier et Eric Melville ont fait preuve d’intelligence, pour rentrer aux vestiaires avec un léger déficit au score malgré la pression subie (6-12).

Proche du KO dès les premières minutes de la seconde période, la «Nati» s’en sortait miraculeusement dans ses cinq derniers mètres et allait même réussir son premier essai grâce à une interception et une course de près de huitante mètres signées Montiel. Il s’agissait là du tournant du match, tant la Suisse s’est montrée dès lors performante, et enfin capable de perforer les lignes adverses. Au plus fort de la domination helvétique et en supériorité numérique, To’a signait d’ailleurs le second essai pour le XV à l’Edelweiss ; une réussite qui allait s’avérer déterminante pour l’issue de la rencontre.

«Notre coeur sur le terrain»

«La différence s’est faite au niveau de l’envie. On a mis notre cœur sur ce terrain, relevait, à l’issue de la rencontre, Simon Perrod, auteur de 19 points. Nous avons réussi à sortir rapidement, à éviter les groupées pénétrantes. Malgré notre déficit physique, nous avons réussi à prendre le dessus au fil de la rencontre, grâce à un énorme travail de nos premières lignes.»

En signant la première victoire de son histoire à ce niveau, l’équipe nationale a fait un premier pas vers le maintien, avant la réception, en mars, de l’Ukraine, actuelle lanterne rouge du groupe. «Il s’agira de la finale de la poule pour nous, poursuit le demi de mêlée. Il faudra absolument gagner, mais nous allons tenter de prendre des points à chaque sortie. A titre personnel, je suis content de m’être rattrapé après ma relative contre-performance face au Portugal (ndlr : deux transformations ratées sur trois tentatives) et d’avoir pu récompenser le travail monumental de mon équipe.»

La Suisse a donc livré une performance de choix samedi, même si l’on regrettera l’essai moldave à la dernière minute qui prive la sélection nationale d’un cinquième point.

Suisse – Moldavie 29-26 (6-12)

Suisse : Schaerer, Paul, Bärtschi ; Bernath-Yendt, Guyou ; Wullschleger, Pommies, Lin ; Perrod, Doy ; Escoffier, To’a, Montiel, Hirsch, Géry. Sont entrés : Lucon, Heinrich, Hustaix, Meudic, Moritz, Vogtli, Curdy, Hirsch. Entraîneurs : Olivier Nier et Eric Melville.

Essais : 47e Montiel, transformation Perrod 13-12. 67e To’a, transformation Perrod 26-12..

Moldavie : Orgheanu, Dorogan, Ojovan ; Mahu, Romanov ; Gargalic, Titica, Prepelita ; Ungureanu, Golubenco ; Cibotari, Cavcaliuc, Arhip, Buzgan, I. Lotca. Sont entrés : Lungu, Artic, Castravet, Diacon, Boian. Entraîneurs : Sergiu Motoc et Mircea Paraschivir.

Essais : 24e Romanov 3-5. 36e Arhip, transformation Golubenco 6-12. 76e Prepelita, transformation Golubenco 26-19. 80e Boian, transformation Golubenco 29-26.

Notes : Stade Municipal, Yverdon, 1027 spectateurs. Arbitrage de M. Frank Himmer (All). Carton jaune : Ungureanu (62e).

Enregistrer

Chris Geiger