Logo
La tête dans le guidon
Le Tour de Romandie féminin était déjà passé dans la région, l'an passé. Ici à Thierrens. Photo: Muriel Antille

La tête dans le guidon

14 septembre 2023

Cyclisme - Une année après les premières discussions, l’attente est sur le point de prendre fin: le Tour de Romandie féminin à Yverdon, c’est demain!

Les infrastructures du Triathlon d’Yverdon sont à peine démontées que la ville est de nouveau en pleine effervescence pour accueillir une manifestation sportive d’envergure: la première étape du Tour de Romandie féminin . Celle-ci partira de la place Pestalozzi vendredi à 11h30 (sous conduite jusqu’à Cheseaux-Noréaz), pour arriver à l’avenue de l’Hippodrome, en face de la patinoire, vers 15h30. Entre deux, la centaine de cyclistes de classe mondiale qui y prendra part aura parcouru 144 km, pour quelque 1800 m de dénivelé.

«L’an passé, le Tour avait lieu en octobre. On s’était dit que c’était parfait comme timing. Et finalement, juste avant qu’on signe le contrat, les dates ont été avancées. Ce qui fait que, en ce moment, cela représente beaucoup de boulot pour les équipes qui gèrent la logistique du triathlon (ndlr: qui a eu lieu le 3 septembre) et du Tour, relève Pierre Taramarcaz, chef de projet promotion du sport au Service des sports et de l’activité physique de la Ville d’Yverdon. Mais c’est évidemment génial de pouvoir accueillir une telle manifestation! Et le relief d’Yverdon et des environs se prête bien au cyclisme.»

Un important travail en amont a évidemment eu lieu, que ce soit pour «déplacer» provisoirement la caserne du Service de défense incendie et de secours (SDIS) Nord vaudois – le bâtiment habituel bordant le tracé de l’étape –, pour faire en sorte que le blocage des routes impacte le moins possible la part d’usagers pas intéressés par l’événement ou encore pour répondre aux exigences du Tour de Romandie, qui stipule notamment que les deux derniers kilomètres de la course doivent être exempts de nids-de-poule.

« C’est super d’avoir un événement pour la promotion du sport féminin.» Pierre Taramarcaz

«Chaque ville-étape reçoit un guide et doit monter un comité d’organisation. À Yverdon, il a été choisi de le composer avec des membres du Service des sports et de l’activité physique, précise Pierre Taramarcaz, qui occupe la fonction de coordinateur de l’événement. Mais on a collaboré avec les autres services de la Ville, qui nous ont donné de gros coups de main. Ce travail interservices représentait un défi.»

Si la Ville a ainsi logiquement dû investir en temps et en argent pour accueillir la première étape de la 2e édition du Tour de Romandie féminin, elle espère que les retombées seront positives. «C’est super d’avoir un événement pour la promotion du sport féminin. Et cela nous permet de profiter de l’engouement médiatique qu’il y a autour, avec une belle audience suisse et internationale, pour dire qu’Yverdon est là, sur la carte, qu’il n’y a pas que Lausanne dans le canton», précise Pierre Taramarcaz.

Pour les habitants de la Cité thermale et de la région, il s’agira d’une très belle opportunité de voir rouler le gratin mondial devant leur porte, ou presque.

 

Une star de plus roulera sur le Tour

Le plateau du Tour de Romandie s’annonçait déjà très relevé, avec la participation de grands noms du cyclisme féminin, tels que la Bernoise Marlen Reusser – notamment double championne du monde du contre-la-montre par équipes en relais mixte – et la gagnante du Tour de France 2023 Demi Vollering (Pays-Bas).

Celui-ci vient encore de monter en grade, puisque Katarzyna Niewiadoma figure sur la liste finale de l’équipe Canyon/SRAM Racing. La Polonaise, 3e du dernier Tour de France, fera partie des prétendantes à la victoire du Tour de Romandie.

 

Le trafic sera perturbé

En raison du passage du Tour de Romandie cycliste féminin, des perturbations du trafic sont à prévoir sur certains axes routiers de la région, demain.

Sous réserve de particularités, le trafic inverse à la course et débouchant sur l’axe de celle-ci est de manière générale stoppé dix minutes avant le passage des cyclistes. Les usagers sont instamment invités à faire preuve de prudence, à tenir compte des restrictions imposées et à se conformer à la signalisation mise en place, tout comme aux ordres donnés par les services de sécurité (plantons et motocyclistes d’escorte).

Vendredi 15 septembre, 1re étape, Yverdon-les-Bains (3 boucles): départ d’Yverdon-les-Bains, rue de la Plaine à 11h30, neutralisation sous conduite de 3,3 km, départ km 0 à 11h37 à Cheseaux-Noréaz, route de Cheseaux, au droit de Champ le Gros puis Yvonand (11h45), Donneloye (11h58), Essertines (12h15), Montagny-près-Yverdon (12h37), Yverdon-les-Bains, premier passage sur la ligne (12h43), Cheseaux-Noréaz (12h46), Yvonand (12h57), Donneloye (13h10), Essertines (13h27), Montagny-près-Yverdon (13h48), Yverdon-les-Bains, deuxième passage sur la ligne (13h54), Cheseaux-Noréaz (13h58), Yvonand (14h08), Donneloye (14h37), Essertines (14h56), Montagny-près-Yverdon (15h19), Yverdon-les-Bains, passage de la ligne d’arrivée, avenue de l’Hippodrome (15h24).

Les horaires indiqués peuvent être modifiés en fonction du déroulement de la course. La gendarmerie vaudoise remercie la population et les usagers de leur compréhension.

Muriel Ambühl