Logo

Le Canton de Vaud renforce son dispositif, mais ne va pas jusqu’au semi-confinement

23 octobre 2020

Nuria Gorrite a ouvert vendredi la conférence de presse du Conseil d’Etat en expliquant que le pays vivait “une situation extraordinaire… pour la deuxième fois”. La présidente du Conseil d’Etat a annoncé des mesures restrictives en expliquant que ce n’était pas “la peur qui gouvernait, mais bien le sens de la responsabilité”.

Ainsi, après une “pesée d’intérêts”, le Conseil d’Etat a opté pour un “chemin médian”, en renonçant à des mesures se rapprochant d’un confinement, mais en limitant le plus possible les relations sociales. Ce nouveau concept entrera en vigueur dimanche matin à 00h01.

Pour le Conseil d’Etat, il s’agit avant tout de préserver la capacité de prise en charge des malades face à la hausse importante du nombre d’hospitalisations. En fonction du développement de la situation, le Conseil d’Etat adaptera son train de mesures.

Parmi les mesures-phares annoncées ce vendredi: les manifestations de plus de 1000 personnes sont interdites. Dès 15 personnes, le masque est obligatoire et les organisateurs doivent disposer d’une liste d’identification des participants.

La pratique des sports de contact au niveau amateur (football, hockey…) est prohibée, sauf pour les juniors.

Pour les cafés, restaurants, bars, salons de jeux ou cafés bars, le masque reste obligatoire pour le personnel en salle et les clients. Principale nouveauté: l’heure de fermeture est fixée à minuit. Les night clubs et discothèques sont fermés.

Pour tous les autres lieux fermés accessibles au public (théâtres, salles de concert, administrations, cinémas…), il n’y a pas de limitation de place, mais le masque reste obligatoire (sauf si dispositif vitré ou équivalent pour le personnel).

 

Dès samedi et durant le week-end de 8h à 18h, deux hotlines sont à disposition :

·         Informations générales : 021 338 08 08

·         Manifestations : 021 644 84 36

 

Le gouvernement se dit conscient des restrictions que ce dispositif impose à toutes et tous. Cependant, toute stratégie de lutte contre le virus, qu’elle soit fédérale ou cantonale, repose essentiellement sur le sens des responsabilités et le comportement le chacun. Le Conseil d’Etat, au nom des autorités cantonales, en appelle solennellement à l’esprit de solidarité des Vaudoises et des Vaudois, afin que les mesures prises, avec la compréhension et l’appui indispensables de la population, puissent rapidement déployer leurs effets.

Rédaction