Logo

Le capitaine remet son navire à flot

23 novembre 2009

Champvent (2e ligue) a longtemps tremblé sur le terrain de Bavois II (3e ligue) en Coupe vaudoise, pour finalement passer l’épaule dans les dernières minutes.

Sacha Clément a été averti, mais, en seconde période, il a remis son équipe sur la bonne voie en marquant les deux premiers buts chanvannais.

Sacha Clément a été averti, mais, en seconde période, il a remis son équipe sur la bonne voie en marquant les deux premiers buts chanvannais.

«J’ai un souci aux adducteurs, je ne sais pas si je vais pouvoir jouer.» Quelques minutes plus tard, alors que le match vient de commencer, Baptiste Laffely trompe Olivier Glauser, rassurant du même coup tout le monde quant à son état de forme. Il est au top. Et, avec lui, toute l’équipe de 3e ligue de Bavois II, bien décidée à faire tomber Champvent (2e ligue), en huitième de finale de la Coupe vaudoise.

Et longtemps, le petit poucet a pu y croire. Car, si le volume de jeu chanvannais a toujours été supérieur, les Bavoisans ont joué leur carte à fond. Patients, bien organisés, ils ont, tout au long de la première période, contenu les assauts adverses, muselé la terreur Albino Bencivenga (qui aurait tout de même pu égaliser, sur coup-franc, dès la 7e minute de jeu), se payant même le luxe de se ménager plusieurs occasions de doubler la mise. Hervé Recordon, chef d’orchestre d’une formation sans complexe, a distillé plusieurs ballons qui avaient le poids d’un but. Mais en deuxième période, alors que Bavois II avait fini par prendre une deuxième longueur d’avance, le capitaine Sacha Clément a remis son navire à flot, en réduisant, par deux fois, le passif chanvannais.

Le FC Champvent était relancé, tandis que les locaux commençaient à s’émousser. Jean-Luc Risse, sorti sur blessure, Hervé Recordon et Baptiste Laffely remplacés: les joueurs de Bavois II devaient trouver un nouvel équilibre. Et ils ont fait preuve de courage. Mais la machine adverse était en route. Finalement, c’est un joli ballon piqué de Fouad Ramèche qui a permis aux favoris de passer l’écueil. «On savait que ça ne serait pas facile et on a eu un peu de chance, lâchait, lucide, Sacha Clément à la fin de la partie. Ce match, nous allons nous en rappeler.» Comme les spectateurs présents, probablement. Car tous les ingrédients d’un bon match de football étaient réunis: de l’intensité, des beaux buts, des rebondissements.

Bavois II – Champvent 3-4 (1-0)
Buts: 3e Laffely 1-0; 50e Chevalley 2-0; 59e Clément 2-1; 62e Puntener 3-1; 65e Clément 3-2; 76e Balla Zambo 3-3; 86e Ramèche 3-4.
Bavois II: Remund; Favre, Risse (67e Jakaj), A. Späni; Puntener, Gavillet; Pereira, Recordon (84e N. Viquerat), Chevalley; Laffely (73e Justo), Favey. Entraîneur: Luc Lenoir.
Champvent: O. Glauser; Bonzon, Beso (60e Ramèche), Bardet, N. Glauser (66e Hofmann); Ad. Bencivenga, Balla Zambo, Clément, Lauper; Al. Bencivenga, Vanotti. Entraîneur: Jean-Daniel Tharin.
Notes: Terrain des Peupliers 120 spectateurs. Arbitrage de Hicham Matni, qui avertit Bonzon (24e, réclamations), Risse (34e, jeu dur), Clément (45e, réclamations), A. Späni (78e, jeu dur), Lauper (83e, jeu dur) et Ramèche (84e, jeu dur). 7e: Al. Bencivenga tire un coup-franc sur la latte. 37e: Favey tire sur le poteau.
Lionel Pittet