Logo

Le chauffard de la rue des Remparts placé en préventive

27 octobre 2010

Les témoignages concernant l’accident de dimanche à Yverdon sont accablants envers l’automobiliste.

L’adolescente a été emmenée au CHUV.

L’adolescente a été emmenée au CHUV.

L’automobiliste qui a percuté une adolescente d’une quinzaine d’années, dimanche dernier, sur un passage piétons de la rue des Remparts à Yverdon, a été interpellé en début de soirée avec sa passagère. «Le conducteur a été mis en détention préventive, souligne l’officier de presse de la Police cantonale Philippe Jaton. Quelque chose de peu habituel.»

Il faut dire que le chauffard, âgé d’un vingtaine d’années et domicilié dans le canton, avait pris la fuite après avoir projeté l’adolescente à près de 20 mètres. Malheureusement, les cas de délits de fuite après un accident avec des blessures corporelles ne sont pas rares: 112 ont été dénombrés en 2009, même si, souvent, les blessures sont de moindre gravité que dans le cas de dimanche passé. Dernièrement, à Mies, un cas mortel a eu lieu et a défrayé la chronique.

A Yverdon, l’accident s’est produit aux alentours de 15 heures. Plusieurs personnes ont assisté à l’événement. Les témoignages sont accablants pour l’automobiliste, qui n’était pas sous l’emprise de l’alcool. Le conducteur «a dépassé une file de voitures arrêtées devant un passage pour piétons», confirme la Police cantonale dans un communiqué. Ayant vu la scène, une jeune femme, qui marchait sur la promenade Auguste-Fallet, raconte: «J’ai entendu le bruit d’une forte accélération, ce qui m’a fait tourner la tête, et j’ai aperçu la voiture arriver très vite. Puis, quand j’ai entendu un bruit sourd, j’ai à nouveau levé les yeux et j’ai vu la fille en l’air, puis retomber à plusieurs mètres, se cognant la tête. Le véhicule fautif a pris la fuite immédiatement.»

Une course?

A quoi jouait le chauffard? «J’ai vu une autre voiture qui le suivait. Je pense qu’ils faisaient la course», estime encore la jeune femme témoin de la scène. Les gens se sont précipités près de l’adolescente pour lui porter secours. «Ses deux amies qui l’accompagnaient étaient choquées et paniquées. Elles n’ont pas osé approcher.» Grièvement blessée et souffrant de nombreuses fractures, la jeune fille, qui vit dans la région, a été transportée au CHUV. Son état est jugé sérieux.

Manuel Gremion