Logo

Le Gîte du Passant va accueillir des sans-abri

10 décembre 2020

La crise du coronavirus continue de mettre au défi les acteurs de la cohésion sociale. Depuis plus de 15 ans, Caritas Vaud organise à l’année l’accueil des SDF sur le territoire yverdonnois à La Lucarne. Toutefois, l’adaptation aux normes sanitaires a amené une réduction du nombre de places disponibles. Dans ce contexte, une hausse des besoins en abri avec l’hiver était devenue impossible à prendre en charge, sans compter la crainte d’une détérioration des conditions d’accueil avec une pression forte mise sur les espaces communs.

Depuis 2016 et sous impulsion cantonale, les Communes doivent pouvoir déclencher au besoin un plan Grand froid, permettant l’accueil inconditionnel des sans-abri lorsque les températures de la journée sont d’environ 0 degré, et les températures de nuit d’environ -5 degrés pour une durée d’au moins 3 jours. D’ordinaire, si la Lucarne ne peut prendre en charge ces personnes supplémentaires, l’abri PC de la Marive est réquisitionné à cet égard : or ce dernier ne répond pas aux normes Covid actuelles.

Suite à une réflexion menée par les différents acteurs sociaux régionaux, la mise à disposition du Gîte du Passant a été décidée afin d’adapter l’accueil d’urgence à la situation particulière prévalant cette année. Auberge de jeunesse appartenant à la Ville, l’établissement est libre de bail jusqu’à début avril prochain. Dans le courant de la semaine prochaine et ce jusqu’au 15 mars prochain, Caritas Vaud y assumera les mêmes prestations qu’elle délivre normalement à la Lucarne. La Ville, via le Service Jeunesse et cohésion sociale, apportera un soutien logistique au transfert d’activité, ainsi que la mise à disposition des locaux, en prenant à son compte les charges financières. La Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) de l’Etat de Vaud subventionnera le surcoût occasionné par le renforcement de l’activité.

Cette solution a été rendue possible par une grande réactivité ainsi qu’une étroite collaboration entre les trois institutions. Elle permettra d’accueillir jusqu’à 35 personnes par nuit, soit 11 de plus que cela n’aurait été possible à La Lucarne, et d’offrir un réfectoire suffisamment spacieux pour les repas chauds. Cet espace permet également d’anticiper un éventuel reconfinement, car il y sera possible d’organiser un accueil de jour avec repas, espace nécessaire et appui social au besoin.

Le domaine de l’action sociale est actuellement confronté à de grands défis, devant conjuguer les normes sanitaires avec ses spécificités (fragilité de la population cible, impossibilité intrinsèque de planifier les affluences…). La crise touche durement les plus précaires, dans leur santé physique et psychique. De par les contraintes liées aux déplacements, il est à craindre que davantage de personnes ne doivent avoir recours aux abris d’urgence cette année, particulièrement durant les Fêtes. Avec ce dispositif, le Nord Vaudois se montre armé pour mener à bien sa mission de soutien aux plus démunis.

Com.