Logo

Le guichet postal ne répondra plus

28 décembre 2018 | Edition N°2404

Mathod –  L’office du village fermera ses portes dès l’automne 2019. La Commune est en pourparlers avec l’entreprise Bucher pour créer une agence postale.

C’est décidé! L’office postal situé au cœur de Mathod fermera ses portes dès l’automne 2019. La Municipalité a annoncé cette nouvelle à l’organe délibérant, lors du Conseil général de décembre. Même si l’Exécutif a prolongé ce délai, «on savait que ça allait venir», regrette la syndique Eliane Piguet.

Après plusieurs entretiens avec les responsables de La Poste, deux options ont été présentées à la Commune, à savoir le service à domicile ou la filiale en partenariat. Selon l’édile, c’est la seconde qui a été privilégiée. La Poste a donc approché plusieurs commerces et entreprises du village pour héberger une agence postale. Le boulanger a été abordé, mais celui-ci a refusé, car cela représentait «un grand saut» en termes d’infrastructures.

Un partenariat avec Bucher

Si rien n’est signé pour le moment, La Poste confirme avoir contacté l’entreprise Bucher, spécialisée dans la vente de machines agricoles, afin d’y aménager une filiale. Pour Eliane Piguet, ce serait l’idéal, car les employés qui travaillent au sein de cette société bénéficient d’une formation dans le commerce.

Par ailleurs, cela permettrait d’éviter les écueils qui se sont produits dans d’autres agences postales, telles qu’à Concise où l’épicière avait dû renoncer à ce type de tâches en raison de la charge que cela représentait pour elle et son commerce.

Selon Laurent Savary, porte-parole du Géant jaune, dans le contrat signé avec le partenaire qui héberge la filiale, celui-ci s’engage, contre rétribution, «à assurer les prestations postales avec son propre personnel». En Suisse, il existe 1120 agences de ce type, et aucune d’elles n’est gérée par un employé de La Poste.

«Le 95% des services postaux peuvent se faire via une filiale en partenariat», précise Laurent Savary. Si l’accord se concrétise, les Mathoulons pourraient continuer à bénéficier des prestations suivantes: envoi des lettres et colis express, en Suisse et à l’étranger; retrait des colis et des lettres recommandées; paiement par carte de débit; retrait d’argent; achat de timbres.

Au cours des dix-huit dernières années, le dépôt de lettres a reculé de 68%, celui des colis et des versements de 44%. Selon le Géant jaune, le volume des opérations réalisées actuellement au guichet postal est deux fois moins élevé qu’au début des années 2000.

____________________________________________________________________

Future épicerie?

Pour l’heure, il existe encore plusieurs pistes de réflexion pour aménager l’espace qui sera libéré à la rue de la Forge 22. Cependant, «l’un des grands souhaits» de la Commune consisterait à créer une épicerie ou un commerce de ce type. «Les locaux sont situés de plain-pied au centre du village, souligne Eliane Piguet. C’est pratique pour les personnes âgées et cela apporterait un peu de vie.»

Valérie Beauverd