Logo

Le nouveau stade dévoilé au public

23 mars 2018 | Edition N°2212

La mise à l’enquête concernant la rénovation de l’arène yverdonnoise sera lancée demain. Il est prévu que les travaux débutent l’été prochain et durent une année entière. Ils ne devraient pas trop gêner les équipes locales.

«Enfin, c’est là!», a soufflé un bon coup le syndic d’Yverdon-les-Bains Jean-Daniel Carrard (en médaillon) à l’heure d’annoncer devant la presse, hier matin, que le projet de rénovation du Stade Municipal allait être mis à l’enquête publique. Si tout se passe comme prévu, le chantier devrait débuter à l’été 2019, ce qui laissera le temps à la Ville et aux différents partenaires financiers privés – représentés par le président d’Yverdon Sport Mario Di Pietrantonio – de peaufiner les derniers détails, à commencer par la répartition des coûts de construction.

Derrière ce projet, plusieurs idéés centrales. Celle d’améliorer la qualité d’accueil d’Yverdon-les-Bains concernant des manifestations sportives d’envergure, notamment. A l’image de la réception de la rencontre internationale de rugby entre la Suisse et les Pays-Bas ou de certaines affiches de la Coupe des Alpes de football.

Classée en tant que monument contemporain par le Canton, la tribune principale sera toujours le pied d’ancrage de la nouvelle arène. L’édifice d’origine subira tout de même certaines modifications pour coller à la volonté innovante du projet. Un nouveau bâtiment surplombé de panneaux solaires l’entourera. Celui-ci disposera notamment d’un restaurant, d’une vingtaine de vestiaires, ainsi que de bureaux pour Yverdon Sport, de salles de théorie et de locaux matériel. Tout ce qui enveloppe actuellement la tribune sera détruit. Un des terrains de tennis extérieurs sera, lui, déplacé.

A regret, la Ville et les partenaires privés ont dû faire une croix sur la construction d’un terrain synthétique pour des raisons économiques. Cela aurait, effectivement, augmenté le montant de l’enveloppe requise de 2,5 millions.

«Si nos plans ont pris un peu de retard, c’est en partie à cause des synergies qu’on souhaite mettre en place avec le projet du site Sports 5, a encore expliqué Jean-Daniel Carrard. L’objectif sera d’en faire un centre d’hébergement, destiné tant aux sportifs qu’à la culture et aux étudiants. On souhaite que des classes ou des clubs sportifs puissent en bénéficier.»

Florian Vaney