Logo

L’Ecole Dégallier sauve sa place avec autorité

6 décembre 2016 | Edition N°1886

Judo – Tour de promotion/relégation – Les Yverdonnois ont atomisé Judo Jura pour s’assurer de rester en LNA l’année prochaine. De quoi envisager l’avenir avec optimisme.

Les jeunes judokas yverdonnois, samedi dernier lors de leur sauvetage, avec leur mentor Frank Dégallier (en noir). ©DR

Les jeunes judokas yverdonnois, samedi dernier lors de leur sauvetage, avec leur mentor Frank Dégallier (en noir).

Les judokas de l’Ecole Dégallier n’ont pas tremblé, à l’heure de sauver leur place sur les tatamis de LNA. Contraints de disputer le tour de promotion/relégation, ils ont assuré le maintien dès leur première rencontre, à Brugg, en écrasant Judo Jura 14-0, avec six succès obtenus par ippon. «Il y avait une classe de différence, pourtant face à une belle équipe, commentait Frank Dégallier au lendemain de la prestation taille patron des ses ouailles. Mes gars étaient super motivés. Ils ont réalisé leur meilleure prestation de l’année. Une démonstration.»

Le job fait, la pression est un peu retombée. Les Yverdonnois ont, ensuite, encore battu Ticino 8-6, mais avec moins de mordant que face aux Jurassiens, compte tenu des circonstances. Cela reste une seconde victoire malgré tout.

«Un barrage n’est jamais évident pour la formation de LNA, qui a tout de même plus à perdre que les clubs de LNB, tenait à féliciter le mentor de l’EJD, réjoui de l’implication de sa troupe. On n’a pas connu une saison facile, vu la jeunesse de notre contingent. Mais, à partir d’aujourd’hui, on peut légitimement commencer à avoir des ambitions.» Frank Dégallier fait notamment référence aux progrès réalisés par les plus jeunes de ses protégés, qui ont gagné en maturité tout au long de l’année : «Pour des judokas de 17 ou 18 ans, avoir une année de plus, ce n’est pas rien. Une place parmi les quatre premiers va devenir un objectif réalisable. On doit monter d’un cran.»

Retour de Matthieu Pahud

Pour cela, l’effectif bénéficiera du renfort bienvenu du jeune Fribourgeois David Gauch, ainsi que du retour au bercail de l’expérimenté lourd Matthieu Pahud, qui quitte Romont (l’équipe a, notamment suite aux départ de l’Yverdonnois et de Ludovic Chammartin, demandé sa relégation volontaire). En outre, Raphaël Monnard fera son retour à la compétition. «On pourra compter sur un contingent qui permettra de faire face aux éventuelles blessures et absences dues au calendrier international de certains», souligne Frank Dégallier. L’avenir est entre les mains de ses judokas.

Deux médailles pour la relève vaudoise

Les Championnats de Suisse des cadres cantonaux se sont également déroulés le week-end dernier à Brugg. Les M15 vaudois y ont décroché l’argent, seulement battus 10-8 par Zurich, dans une finale qui aurait pu tourner à leur avantage. La sélection comptait sept éléments de l’Ecole Dégallier (sur douze) dans ses rangs : Clémence Polier, Joël Coraducci, Yannis Dégallier, Léo Hirschi, Alexandre Jurado, David Corderey et Noah Hetz.

Les M18 et M21 du canton de Vaud ont, pour le part, terminé au 3e rang, remportant aisément la petite finale. «C’est un super résultat, car le contingent des filles était décimé», souligne Frank Dégallier, dont le club avait cinq représentants dans l’équipe : Lucas Simonin, Lionel Schwander, Joachim Roth, Nicolas Jäggi et Julien Vollenweider.

Manuel Gremion