Logo

L’EJD relance ses affaires

24 septembre 2019 | Edition N°2586

Mal engagés au classement, les Yverdonnois ont signé une très bonne opération en dominant aisément par deux fois Nippon Berne.

Six rencontres et uniquement six points au compteur. C’est peu dire que le début de saison de l’École Dégallier se situait en deçà des objectifs fixés, à savoir atteindre une place parmi les quatre premiers du classement, ce qui serait synonyme de participation aux finales. Avant-derniers, avec un tour de moins que la plupart de leurs concurrents, les Yverdonnois savaient qu’ils jouaient gros en accueillant le Nippon Berne, samedi.

À domicile, les hommes de Frank Dégallier n’ont pas déçu et ont pleinement répondu aux attentes en l’emportant par deux fois 10-4. «Je ne m’attendais pas forcément à une victoire aussi évidente, mais il le fallait. Ce score nous permet d’empocher des points, mais surtout empêche les Bernois d’en engranger», commentait, satisfait, l’entraîneur.

Paradoxalement, ce succès acquis face au solide 3e avant la rencontre a respecté une certaine logique. «Finalement, il n’y a pas eu de véritable surprise. Je nous savais favoris et il y avait un magnifique état d’esprit. Mes hommes ont été directifs, techniques et avaient une grosse envie de lutter.»

Le duel le plus indécis semblait être celui de Cédric Gauch et Julian Bersnak en -60 kg. Un affrontement qui a parfaitement été maîtrisé par l’Yverdonnois, vainqueur par deux fois. «J’étais assez stressé, j’ai combattu plusieurs fois contre lui. Il y a quelques années, il me battait tout le temps. Alors que sur nos dernières confrontations, j’ai à chaque fois pris le dessus. Je me suis senti assez bien et j’étais en forme», glissait le judoka de l’EJD.

Sans Lucas Paulin

Si la victoire permet aux locaux d’empocher des points importants en vue de l’accession aux finales de fin d’année, les Yverdonnois auraient même pu espérer mieux s’ils n’avaient pas eu à déplorer l’absence de Lucas Paulin. Celui-ci étudie actuellement au Luxembourg et ne peut donc pas disputer la plupart des rencontres. «Ça aurait été la cerise sur le gâteau d’engranger une unité de plus. Chez les moins de 100 kilos, il n’y aurait pas eu photo avec Lucas. Il aurait sans aucun doute remporté ses deux combats», confiait Frank Dégallier qui connaît mieux que personne le potentiel de son groupe.

 

EJD Yverdon – Nippon Berne 10-4

Combats: Gauch – Bersnak 2-0; Schwander – Waeber 2-0; Vollenweider – Martinez 2-0; Pavé – Mumenthaler 2-0; Greim – Völker 0-2; Jäggi – Hebeisen 0-2; Mol – Sonderegger 2-0.

EJD Yverdon – Nippon Berne 10-4

Combats: Gauch – Bersnak 2-0; Schwander – Waeber 2-0; Vollenweider – Martinez 2-0; Pavé – Mumenthaler 2-0; Bahout – Hebeisen 0-2; Greim – Völker 0-2; Mol – Sonderegger 2-0.

Notes: centre de badminton, 75 spectateurs.

Florian Charlet